A VOIR

|

Poti Marara, une invention polynésienne révolutionnaire

Publié le

Originaire de Tubuai, Léonard Deane est l'inventeur du poti marara. Ce bateau polynésien équipé d’un manche à balai permet de prendre des virages secs et rapides, pour pêcher seul. À l’occasion de la sortie d’un livre retraçant son histoire, portrait de ce pêcheur et inventeur polynésien de 92 ans.

Publié le 30/09/2022 à 18:10 - Mise à jour le 07/10/2022 à 10:59
Lecture 3 minutes

Originaire de Tubuai, Léonard Deane est l'inventeur du poti marara. Ce bateau polynésien équipé d’un manche à balai permet de prendre des virages secs et rapides, pour pêcher seul. À l’occasion de la sortie d’un livre retraçant son histoire, portrait de ce pêcheur et inventeur polynésien de 92 ans.

Le poti marara, c’est l’histoire d’une famille Polynésienne. Dans son atelier, Georges Deane travaille sur un bateau, imaginé et conçu par son père Léonard. C’est le quatrième enfant des cinq qu’a eus le pêcheur polynésien, tous étant fortement liés à l’invention du papa. C’est ce qu’a voulu transmettre sa fille Florinda à travers le livre Poti mararan tino poti Deane : Une invention polynésienne.

Dans cette adaptation, elle raconte les débuts du poti marara, quand elle voyait son père partir pêcher en 1957. Avec son manche à balais en guise de volant, le poti marara se manie d’une seule main, libérant l’autre. La révolution est entamée au début des années 60, et permet à Léonard de pêcher tout seul, avec plus d’efficacité.


“C’est en 1961 ou 1962 que j’ai construit ma première embarcation. À ce moment là, j’avais installé une tige de bambou en guise d’accélérateur, mais je n’étais pas très à l’aise, concède Léonard. Ensuite, j’ai eu l’idée de mettre en place le manche à balai et la caisse pour le pilote. J’ai remercié le Seigneur, car je pouvais enfin pêcher seul, et je ramenais trois fois plus de poisson que les autres”.

Les secrets du poti marara ont été transmis aux deux fils Georges et Jacques, qui sont aussi constructeurs de bateaux. Ils contribuent à écrire l’histoire de cette invention, avec des fabrications en polyester et même l’installation d’un moteur diesel in board. Une révolution sur un bateau lui-même révolutionnaire.

Les enfants y ont apporté leurs touches, modernisant encore l’outil : “Un jour, mon fils Coco (Jacques) m’a dit : “papa, je veux construire un bateau avec un moteur diesel inboard, et il a réussi. Pourtant, tous les pêcheurs disaient que c’était impossible”.

Voyant que la paternité du poti marara était contestée, Florinda a suggéré à son père d’écrire ses mémoires. Illustré par des photos d’époque et les dessins de Léonard, le livre est l’aboutissement d’un long travail qui honore la famille Deane.

“C’est une grande fierté, avoue Florinda. Aujourd’hui, tous les pêcheurs l’utilisent. Mais à l’époque, les gens étaient vraiment surpris de le voir partir à la pêche, parce qu’il attrapait plus de poissons qu’eux. C’était formidable. J’ai vécu cette histoire là”.

L’histoire du Poti Marara : une invention polynésienne est écrite en française et en tahitien.

Le livre est disponible aux librairies Klima et Odysée, où Léonard dédicacera son livre samedi 1er octobre à partir de 9 heures.