vendredi 7 mai 2021
A VOIR

|

Le massage à l’honneur à Faa’a

Publié le

Publié le 22/03/2018 à 15:36 - Mise à jour le 22/03/2018 à 15:36
Lecture 2 minutes

Chaque mois les artisans de la fédération Faa’a i te rima veavea font découvrir au public le savoir-faire traditionnel. Cette semaine, pour la première fois, c’est le massagequi est à l’honneur sous le fare artisanal. « L’année dernière, on a commencé à mettre en place la semaine polynésienne. (…) On a fait les mama rima’i et les tatoueurs. Là, on a rajouté les masseurs », explique Fabiola Tupana présidente de l’association. 

Le taurumi ou l’art d’apaiser le corps et l’esprit par un massage au monoï. Nul besoin d’une formation spéciale ou d’un diplôme spécifique. En Polynésie, les gestes et techniques sont généralement transmis par un grand-parent ou un oncle. Ce fut le cas pour Ernest : « Au début je le voyais pour moi même. Après il m’a appris à le faire. Ça fait peut-être 20 ans que je fais des massages. » 

Étirer, délasser le corps de tous les maux, Tema pratique le taurumi depuis plusieurs années. Il dit avoir appris seul et utilise des plantes pour masser ses clients : « J’ai commencé en 2014 (…) J’ai appris l’art des plantes médicinales. Ça ne me vient pas des tupuna. »

Le concept de la semaine polynésienne a été mis en place en septembre 2016 à Faa’a. Les visiteurs peuvent également acheter des produits fabriqués par les membres de la fédération.

Rédaction web  (Interviews : Sophie Guébel et Esther Parau Cordette)

infos coronavirus