lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Le 8e concert de la paix aura lieu vendredi 28 septembre

Publié le

Publié le 18/09/2018 à 9:26 - Mise à jour le 18/09/2018 à 9:26
Lecture 2 minutes

Fidèle à ses objectifs de départ, le concert de la paix vise à assurer la promotion des arts et de la danse dans le cadre de la journée internationale de la Paix, décrétée par l’Organisation des Nations Unies.

Depuis sa création il y a maintenant huit ans, ce gala du cœur consacre toutes ses recettes au financement des études artistiques au Conservatoire de jeunes étudiantes méritantes mais défavorisées. Deux élèves soutenues par ce programme poursuivent actuellement leurs études artistiques supérieures en Métropole : Herenui Liu (Flute, études en musicologie et en supérieur au conservatoire de Strasbourg) et Mahealani Amaru (médaille d’or de la danse traditionnelle, école supérieure d’art dramatique du Limousin).

Arts traditionnels et classiques sur la même scène

Le programme 2018 du concert de la paix propose au grand public une première partie consacrée aux arts traditionnels et au ‘ori tahiti, avec les élèves avancés des cours de danse traditionnelle du Conservatoire accompagnés de l’orchestre de l’établissement.
La seconde partie est consacrée aux arts classiques et à la musique de chambre, avec de nombreux duos interprétés par les élèves lauréats et les professeurs concertistes de la section classique.
Entre ces deux parties, un moment rare :  la sarabande de Bach pour violoncelle seul, jouée par Simon Pillard et dansée en Aparima par une élève de ‘ori tahiti.

Cette huitième édition sera marquée par la venue en Polynésie de deux concertistes internationaux pour un duo flûte/violon : Marc et Glenn Zuilli, qui joueront lors du final du concert.

PRATIQUE

8e concert de la paix
Vendredi 28 septembre, 19:15
Grande salle de la mairie de Pirae

PREMIERE PARTIE :  Les étoiles du ‘Ori Tahiti
Aparima et Otea des élèves avancées du conservatoire accompagnés par les musiciens de l’orchestre traditionnel

INTERMEDE : Rencontre classique/traditionnel
Suites de Bach au violoncelle: Simon Pillard et une danseuse ( ‘Ori Tahiti (haut niveau et Violoncelle)

SECONDE PARTIE : Les grands airs de la musique de chambre
Clair de lune de Debussy :  Sarah Ung et Dothy Colombari (piano à 4 mains)
Sicilienne de Fauré : Simon Pillard et Dothy Colombari (violoncelle et piano)
Vissi d’arte, extrait de la Tosca de Puccini Leïla Riflart  et Dothy Colombari (chant et piano)
Vocalises de Rachmaninov : Chiara Rossoni et Tommy Yeung (piano et violon)
E Fetia, adaptation de la Sérénade de Schubert : Tunui Teiho et Dothy Colombari (chant et piano)
Arpeggione de Schubert : Simon Pillard et Dothy Colombari (violoncelle et piano)
Etude de concert , un sospiro de Liszt : Antoine Lafont (piano)
Variations sur un thème de Rossini de Paganini, Simon Pillard et Dothy Colombari (violoncelle et piano)
Beau soir Debussy : Simon Pillard et Dothy Colombari (violoncelle et piano)

FINAL : Les concertistes de Musique en Polynésie
Le final du concert sera assuré par les invités de Musique En Polynésie : Marc et Glenn Zuilli (Duo Flûte et violon)

La billetterie est installée au secrétariat du Conservatoire (Fabiola, TEL 40 50 14 14) et le tarif (unique) est fixé à 2 000 Fcfp. Les billets sont également disponibles sur place le soir du concert, à partir de 18 heures. Renseignements sur le site Internet du C.A.P.F.  

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Plus de 2 500 visiteurs pour la réouverture du...

Soulagement et sourire aux lèvres pour les agriculteurs qui ont fait leur retour au marché du dimanche matin à Papeete, mais également pour le public qui était au rendez-vous, après plus de deux mois d'absence, lié au confinement.

L’ « exploit » d’un navigateur à Hiva Oa à bord...

Son voilier de quatre mètres, qu'il a conçu et construit lui-même pour 4 000 euros (environ 477 000 Fcfp), ressemble à une coquille de noix. Pourtant, Yann Quénet vient de traverser deux océans à bord de son "Baluchon" et déconfine à Hiva Oa, aux Marquises.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV