vendredi 18 octobre 2019
A VOIR

|

Hura Tapairu : 35 formations en lice

Publié le

Publié le 01/11/2018 à 11:45 - Mise à jour le 01/11/2018 à 11:45
Lecture 3 minutes

C’est reparti pour le Hura Tapairu ! Ce concours de ‘ori tahiti destiné aux petites formations se tiendra du 22 novembre au 1er décembre au grand théâtre de la Maison de la culture.
 
Cette 14e édition regroupe 31 groupes répartis en 35 formations, qui s’affronteront amicalement dans les catégories suivantes :
– Tapairu, comprenant ‘ōte’a et ‘aparima : 7 formations ;
– Mehura, une catégorie dont le succès n’est plus à démontrer puisque ce sont 28 formations qui seront en concours ;
– ‘Aparima ‘āpipiti (concours de danse optionnel en duo) : 5 duos ;
– ‘Ōte’a ‘āpipiti (concours de danse optionnel en duo) : 4 duos ;
– Pahu Nui (concours d’orchestre optionnel) : 3 orchestres.
 
Parmi les groupes participants, on retrouve les gagnants de l’édition 2016, Manohiva en catégorie Hura Tapairu et Hia’ai en catégorie Mehura, mais aussi des noms bien connus, comme Hitireva, Manahau, Ahutoru nui, Heihere, ou encore Tahiti ia ruru-tu noa. (Retrouvez le programme des soirées en fin d’article)
Les personnes qui souhaitent assister aux soirées ne devraient pas trop tarder à se rapprocher de la billetterie. En effet, quelques heures seulement après son ouverture, deux dates affichaient déjà complet : le 23 et le 24 novembre.
 
>>> Lire aussi : Tamariki Poerani grand vainqueur du Hura Tapairu 2017

La dernière soirée de l’événement, le samedi 1er décembre, sera comme de coutume une finale au suspense haletant pour départager les finalistes retenus la veille. Ainsi, tout gagnant en ‘ōtea et/ou ‘aparima se retrouve à cette soirée et concourt pour le podium Hura Tapairu, tandis que les 6 meilleurs Mehura, élus la veille, sont de nouveau sur scène pour remporter l’un des quatre prix de la catégorie.
 
La particularité de cette soirée est que les compteurs sont remis à zéro, ainsi les formations ont la possibilité de modifier leur déplacement, leur costume voire même quelques gestes de leur chorégraphie.

> Hura Tapairu Manihini : 1re édition

Depuis quelques années déjà, la pratique du ‘ori tahiti connaît un engouement grandissant dans le monde au point que les adeptes de la discipline sont de plus en plus nombreux à faire le voyage jusqu’en Polynésie, cherchant à se produire et/ou à se former auprès des natifs.
 
Fort de ce constat, la Maison de la culture a lancé il y a quelques années un concours de danses traditionnelles adapté aux petites formations étrangères passionnées de ‘ori tahiti, intitulé Hura Tapairu Manihini.
 
Pour cette première édition, trois groupes ont répondu à l’appel : il s’agit de Te Pura o te Rahura’a, Manuia et Te Rahiti Nui qui viennent des États-Unis. Chaque formation est inscrite en catégorie Mehura et se produira sur la scène du grand théâtre le 22 novembre.

Rédaction web 

PRATIQUE

Soirées de concours : 1 500 Fcfp, tarif unique
Du jeudi 22 au samedi 24 novembre et du mercredi 28 au vendredi 30 novembre à 19 heures.
 
Finales de Mehura et de Hura Tapairu : 2 500 Fcfp, tarif unique
Samedi 1er décembre à 16 heures.
 
Pour toutes les soirées : gratuit pour les enfants de moins de 2 ans sur demande d’un billet “bébé”
 
Billets en vente en ligne sur www.huratapairu.com et à la Maison de la culture du lundi au jeudi de 8 heures à 17 heures, le vendredi de 8 heures à 16 heures, et au grand théâtre une heure avant les spectacles.
 
Exposition artisanale et culturelle de 17 heures à 20 heures dans le hall : bijouterie en coquillage, tressages, couronnes de fleurs, instruments traditionnels…
 
Renseignements : 40.544.544 / www.huratapairu.com
Facebook : La Maison de la Culture de Tahiti

 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X