mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Heiva des Ecoles 2021 : un final tout en beauté et en grâce.

Publié le

Les Heiva des écoles se suivent et ne se ressemblent pas. Les écoles d'Aumaire, Rāineari'i, Hei Tahiti et Tahiti Ora clôturent en grâce et en beauté une édition qui voit un regain de motivation et de participation des élèves.

Publié le 14/06/2021 à 8:35 - Mise à jour le 14/06/2021 à 15:06
Lecture 7 minutes

Les Heiva des écoles se suivent et ne se ressemblent pas. Les écoles d'Aumaire, Rāineari'i, Hei Tahiti et Tahiti Ora clôturent en grâce et en beauté une édition qui voit un regain de motivation et de participation des élèves.

Aumaire

Tefanae Putoa, chorégraphe de l’école Aumaire assure l’entrée en scène de cette dernière soirée du Heiva des écoles 2021. Pour sa première participation, les élèves de l’école, très souriants et gracieux, font le show et assurent de main – et de pied – de maître, et le spectacle est un pur régal pour les yeux et les oreilles. Une très belle promotion pour le ‘Ori Tahiti, les ʻōteʻa et ‘Aparima ont enchanté le public venu encourager la première prestation de cette école.

Rāineari’i

L’école de danse Rāineari’i nous vient de la presqu’île, plus précisément de Toahotu, dirigée par la chorégraphe émérite Heirani Salmon, elle compte cette année près de 130 élèves. Créée en septembre 2006, l’école met en avant la promotion de la culture polynésienne par la danse. Son engagement sur la transmission des vraies valeurs et la sensibilisation de la jeunesse à un mode de vie sain est devenu le credo de cette école. C’est sa 15ème participation au Heiva des écoles. Son objectif est aussi d’organiser pour les jeunes, moins jeunes et leur famille, des activités récréatives, culturelles et sportives. Chaque année, le gala de cette école présente toute l’étendue du travail fourni par ses élèves, sur de riches et originales chorégraphies, la maitrise des pas, de la gestuelle et de la grâce. Les costumes, hauts en couleurs, illustrent bien les thèmes précis et toujours fort de sens. La situation sanitaire, avec toutes les contraintes inhérentes, est venue compliquer la préparation de ce gala annuel, c’est donc une édition inédite qui est présentée à cette participation au 27ème Heiva des écoles. Pour ce spectacle, l’école Rāineari’i, en collaboration avec Hei Toi Nui d’Aurélie Felez est soutenue par l’association Hei Taiarapu. Elle emportera ses danseuses et les spectateurs dans une belle prise de conscience au travers du thème : “E Reo To ‘Oe / Notre Langue, Ton identité”. Heirani Salmon remercie tous les parents d’élèves ainsi que le public venu en nombre. Elle tient aussi a exprimer sa reconnaissance à Eveline Tainaore et Vaina Tutavae pour la réalisation des costumes.

Centre de formation Hei Tahiti

Emehe Dezerville dirige depuis 2018 le centre de danse Hei Tahiti, c’est sa maman, Tiare Trompette-Dezerville, qui en assure la direction artistique. Hei Tahiti, plusieurs fois primés au Heiva i Tahiti propose plusieurs niveaux d’apprentissage dès l’âge de 3 ans en danse, musique et chants traditionnels. Ce centre a pour vocation de promouvoir non seulement ces disciplines mais aussi l’histoire de Tahiti et des îles. Chaque année une thématique est étudiée et se développe avec la visite des sites historiques ou en partant à la rencontre de personnalités de la culture polynésienne. Pour sa participation au Heiva des écoles, Hei Tahiti a décidé de mettre les bouchées doubles, en effet les moyens engagés sont à la hauteur de sa réputation : Chorégraphie originale, sens pédagogique, costumes somptueux, thèmes musicaux envoutants, tout ces ingrédients ont concouru à la réussite du spectacle pour le plus grand bonheur des spectateurs conquis.

Tahiti Ora

Le Heiva des écoles 2021 se clôture sur la prestation de l’école Tahiti Ora, créée par Tumata Robinson en 1990 et qui est désormais dirigée par Lehia Mama depuis la rentrée de août 2019. Située sur la commune de Paea, cette école accueille les élèves à partir de 4 ans et propose huit cours de niveaux différents du mardi au vendredi. Depuis l’année dernière, l’école propose des cours pour les garçons et les hommes. Deux enseignants encadrent les cours, Lehia Mama pour toutes les catégories filles et Mahiti Pepehau pour les garçons et les adultes hommes.

Texte et photos : Stéphane Sayeb / Tahiti Zoom

infos coronavirus