jeudi 6 août 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Calédonie : baisse du chômage en 2019 mais 2020 sous de mauvais auspices

Publié le

Le chômage a baissé d'un point à 10,9% en Nouvelle-Calédonie entre 2018 et 2019 mais une nouvelle dégradation de l'emploi est attendue en 2020 en raison de la crise liée au coronavirus, a indiqué jeudi l'institut de la statistique Nouvelle-Calédonie (Isee).

Publié le 02/07/2020 à 9:58 - Mise à jour le 02/07/2020 à 10:05
Lecture 2 minutes

Le chômage a baissé d'un point à 10,9% en Nouvelle-Calédonie entre 2018 et 2019 mais une nouvelle dégradation de l'emploi est attendue en 2020 en raison de la crise liée au coronavirus, a indiqué jeudi l'institut de la statistique Nouvelle-Calédonie (Isee).

Selon cette enquête sur les « forces de travail », il y a 13 900 chômeurs dans l’archipel tandis que 113 200 personnes disposent d’un emploi, salarié pour 85% d’entre elles.       

« On dénombre aussi 8 500 personnes qui souhaitent travailler bien qu’elles n’aient pas fait de recherche active d’emploi ou qu’elles ne soient pas disponibles rapidement pour en prendre un », a également indiqué l’Institut.       

Non comptabilisées comme « chômeurs », selon les critères du Bureau international du travail, elles portent cependant à 22 400 personnes le nombre de sans-emploi en Nouvelle-Calédonie.       

Les jeunes sont par ailleurs quatre fois plus exposés au chômage que leurs aînés avec un taux de 26,5 %.       

Alors que les statistiques ethniques sont autorisées en Nouvelle-Calédonie, l’étude de l’Isee révèle que le taux de chômage des Kanak est supérieur de 4 points au taux global à 14,9%.     

La crise sanitaire qui, selon les prévisions, va provoquer une baisse de 3,6% du PIB calédonien en 2020, risque cependant de faire repartir le chômage à la hausse.     

« Quelque 2 000 emplois ont été créés entre 2018 et 2019 mais il s’agissait surtout de contrats non pérennes et il y a fort à parier qu’ils seront fragilisés par la crise actuelle », a déclaré à l’AFP Véronique Ujicas, chargée d’études à l’Isee.         

Plusieurs entreprises du secteur des transports ou de l’industrie minière ainsi que les collectivités ont déjà annoncé des compressions de personnels.        

Peu touchée par le coronavirus -21 cas et aucun décès- la Nouvelle-Calédonie n’a connu qu’un mois de confinement, mais les frontières restent fermées jusqu’à une échéance pour le moment inconnue. Le confinement a entraîné une perte de richesse de 30 milliards Fcfp (250 millions euros).

Cette crise intervient dans un contexte déjà morose en raison des incertitudes politiques liées au deuxième référendum sur l’indépendance prévu le 4 octobre.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV