vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

Les États-Unis autorisent le vaccin contre la dengue de Sanofi

Publié le

SANTÉ - Les États-Unis ont approuvé le premier vaccin contre la dengue Dengvaxia, fabriqué par le groupe français Sanofi et autorisé dans plusieurs pays, mais qui vient d'être interdit aux Philippines.

Publié le 02/05/2019 à 8:53 - Mise à jour le 19/06/2019 à 10:00
Lecture < 1 min.

SANTÉ - Les États-Unis ont approuvé le premier vaccin contre la dengue Dengvaxia, fabriqué par le groupe français Sanofi et autorisé dans plusieurs pays, mais qui vient d'être interdit aux Philippines.

La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé mercredi 1er mai la vente du vaccin pour les enfants de 9 à 16 ans ayant déjà contracté le virus et vivant dans des territoires à risque, comme les îles américaines de Porto Rico dans les Caraïbes, ou Guam dans le Pacifique. L’Union européenne a approuvé en décembre ce vaccin, mais également seulement pour les personnes ayant déjà été infectées par le virus. Contrairement aux Américains, les Européens l’ont autorisé aux personnes jusqu’à 45 ans.

>> Lire aussi : Le vaccin contre la dengue de Sanofi bientôt disponible en Polynésie

Le laboratoire s’est aperçu fin 2017 que le vaccin, lorsqu’il était donné aux enfants n’ayant jamais eu la dengue auparavant, pouvait provoquer des symptômes similaires à une infection par la dengue, avec des conséquences graves pouvant aller jusqu’à la mort.

Les Philippines avaient été l’un des premiers pays, en 2016, à approuver Dengvaxia. Une grande campagne de vaccination d’écoliers avait été lancée, avant d’être totalement arrêtée l’année suivante.

Manille a depuis engagé des poursuites contre des cadres de Sanofi pour « négligence grave ayant entraîné la mort », en l’occurrence dix enfants, ce que le groupe pharmaceutique conteste.

À ce jour, dix-neuf pays ainsi que l’Union européenne ont autorisé le vaccin contre cette maladie transmise par des moustiques.

REPORTAGEAFP

infos coronavirus

Le port du masque obligatoire étendu à tout le centre-ville de Papeete

Jeudi après-midi, le maire de Papeete a convié la presse pour annoncer les mesures spécifiques à la capitale suite à l’annonce du nouveau couvre-feu. Le Turamaraa de la Toussaint est annulé cette année au cimetière de l’Uranie, et il n’y aura pas non plus de Floralies au marché. Un centre d’hébergement sera ouvert la semaine prochaine pour accueillir les SDF à la nuit tombée.