samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Le directeur de campagne de Fillon quittera ses fonctions dimanche soir

Publié le

Publié le 02/03/2017 à 10:10 - Mise à jour le 02/03/2017 à 10:10
Lecture < 1 min.

« Patrick Stefanini a présenté ce matin sa démission à François Fillon qui l’a acceptée. Patrick Stefanini sera en responsabilité jusqu’à l’issue du grand rassemblement populaire de dimanche place du Trocadéro. Il sera remplacé lundi matin à la direction de campagne par Vincent Chriqui », maire de Bourgoin-Jallieu (Isère), a annoncé l’équipe de François Fillon dans un communiqué à l’AFP.

François Fillon avait pourtant répondu dans un premier temps à l’AFP que M. Stefanini avait « repris sa lettre » de démission.
Dans ce texte, mis en ligne par le Journal du Dimanche, M. Stefanini avance deux raisons à sa décision.
« La première est personnelle », M. Stefanini s’estimant « minoritaire » au sein de l’équipe de campagne depuis l’annonce mercredi du maintien du candidat malgré une probable mise en examen à la mi-mars. « Il me paraissait préférable que tu arrêtes ta campagne », souligne-t-il.

« Je ne suis donc plus le mieux placé pour diriger ta campagne et j’en tire les conclusions », poursuit Patrick Stefanini.
M. Stefanini avance une seconde raison « politique » car, même s’il juge que François Fillon « peut encore gagner l’élection présidentielle », cette « victoire n’est pas certaine pour autant », écrit-il

« Ta défaite au soir du premier tour ne peut donc plus être exclue. Elle placerait les électeurs de la droite et du centre devant un choix cornélien. Je me refuse à assumer cette perspective », écrit-il.

AFP

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.