mercredi 12 août 2020
A VOIR

|

Hollande décidé à détruire l’Etat islamique

Publié le

Publié le 15/11/2015 à 11:47 - Mise à jour le 15/11/2015 à 11:47
Lecture 2 minutes

François Hollande a promis lundi devant le Congrès  réuni à Versailles de « détruire » l’organisation jihadiste État islamique (EI)« Depuis le début de l’année, l’armée terroriste de Daech a notamment frappé à Paris, au Danemark, en Tunisie, en Égypte, au Liban, au Koweït, en Arabie saoudite, en Turquie, en Libye. Elle massacre chaque jour et opprime des populations. C’est la raison pour laquelle la nécessité de détruire Daech constitue un sujet qui concerne toute la communauté internationale. J’ai donc demandé au Conseil de sécurité de se réunir dans les meilleurs délais pour adopter une résolution marquant cette volonté commune de lutter contre le terrorisme », a-t-il déclaré, débutant son discours par cette phrase : « la France est en guerre ». 

Par ailleurs, le chef de l’État veut soumettre au Parlement une révision de la Constitution. Elle « créera un régime civil d’état de crise,  permettant de mettre en œuvre des mesures exceptionnelles, n’apportant à l’exercice des libertés publiques que les restrictions strictement nécessaires à la garantie de la sécurité nationale », a-t-on précisé. « Ces mesures doivent être adaptées aux caractéristiques particulières de la menace terroriste, en particulier à sa durée » et « pourront aller au-delà de ce que prévoit actuellement la loi de 1955 » sur l’état d’urgence.

Le président a également annoncé des effectifs supplémentaires dans les forces de l’ordre et la justice et envisagé la création d’une « garde nationale » de réservistes. Hollande annonce un « effort considérable »: 5 000 emplois supplémentaires de policiers et gendarmes crées d’ici deux ans.​ 

Sur le terrain, l’enquête s’est accélérée, notamment du côté des ramifications belges. Deux suspects ont été inculpés à Bruxelles pour « attentat terroriste », mais une vaste opération policière dans le quartier bruxellois de Molenbeek n’a pas permis d’appréhender un suspect-clé des attaques, Salah Abdeslam, toujours traqué.
Les enquêteurs ont dans leur viseur un jihadiste belge qui vivrait en Syrie, Abdelhamid Abaaoud, dont ils n’excluent pas qu’il soit « l’inspirateur » des attentats du 13 novembre, les plus sanglants de l’histoire du pays avec plus d’une centaine de morts et 352 blessés près du Stade de France, dans la salle du Bataclan et dans plusieurs bars et restaurants de la capitale. 

Sur le front extérieur, Paris a bombardé dimanche le fief de l’EI à Raqa, dans le nord de la Syrie. La France poursuivra « ces frappes au cours des semaines à venir », a martelé le président.
À l’international, les États-Unis et la Russie ont commencé à rapprocher leurs positions sur le dossier syrien et décidé de renforcer leur coopération contre la menace jihadiste. Au premier jour du sommet des dirigeants du G20 en Turquie, les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ont brisé la glace lors d’un aparté d’une demi-heure largement consacré à la guerre en Syrie, qualifié de « constructif » par la Maison Blanche. Lors de ce tête-à-tête inattendu surpris en direct par la télévision turque, MM. Obama et Poutine ont apporté leur soutien à une transition politique avec des « négociations sous l’égide de l’ONU entre l’opposition syrienne et le régime et un cessez-le-feu », selon un responsable américain.

Avec AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Affaires de terre : le casse-tête des ayants-droit

S’attendant à la venue de centaines de personnes, le tribunal avait dépêché des agents d’accueil et renforcé les effectifs de sécurité. On...

Un marin porté disparu au large des Marquises

Le JRCC Tahiti a coordonné pendant deux jours une opération de recherche et de sauvetage pour retrouver un marin tombé en mer, à plus de 400 milles marins (740 km) dans l’ouest des îles Marquises, en eaux internationales.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV