vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Un prof comme on les aime

Publié le

Publié le 03/02/2017 à 8:43 - Mise à jour le 03/02/2017 à 8:43
Lecture < 1 min.

Chaque poignée de main est différente. « J’ai commencé avec une simple poignée de main l’année dernière avec une élève d’une autre classe de 4ème », a t-il expliqué. « Elle m’attendait tous les matins avant d’aller en classe. Elle avait des ennuis parfois avec le proviseur à cause de retard parce qu’elle attendait la poignée de main ».

De un ou deux étudiants ce « cérémonial » est vite devenu contagieux et s’est propagé à toute la classe, puis ce furent des enfants d’autres classes qui se sont mis à le réclamer . « Maintenant, j’ai des élèves de 3e année qui veulent le faire aussi. »

Ce passionné des Cleveland Cavalier, (NDLR équipe de basket) s’est inspiré de son joueur préféré, LeBron James, qui fait la même chose avec ses coéquipiers. « Vous voyez à quel point ces joueurs sont liés. Je voulais apporter ce sentiment à mes élèves. » Pari réussi mister White, à n’en pas douter, vos élèves se souviendront toute leur vie de vous et de l’attention que vous leur avez portée.
 

Rédaction Web

infos coronavirus