samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Rivière verte à Arue : le mystère résolu

Publié le

Publié le 06/01/2018 à 8:38 - Mise à jour le 06/01/2018 à 8:38
Lecture 2 minutes

L’image avait suscité de nombreuses réactions. Vendredi, une habitante de Arue s’inquiétait de voir le cours d’eau près de chez elle être devenu vert fluo. Sa vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

Quelques heures plus tard, la municipalité indiquait qu’il s’agissait d’une erreur de manipulation d’un marqueur mer de la part des militaires de la caserne Broche. L’information a été confirmée ce samedi. Dans un communiqué envoyé aux médias, l’armée reconnaît avoir déversé involontaire de la fluorescéine, le substance chimique à l’origine de cette coloration, dans la rivière de Arue.
 
«  Le vendredi 5 janvier vers 10 heures, le GRIN (Groupe d’intervention NEDEx (Neutralisation enlèvement et destruction d’explosif)) a procédé à un nettoyage d’un « marqueur mer » périmé (voir photo) servant, par largage, à marquer une position par le biais de fluorescéine, un produit qui se disperse très rapidement dans l’eau en lui donnant une couleur vert fluorescent. Le produit n’est pas toxique pour la faune ni pour la flore et se disperse en quelques heures.
 
Ce nettoyage a été réalisé dans la cour des locaux du GRIN sur la caserne Broche à Arue. Au cours de l’opération, de l’eau colorée a rejoint le réseau pluvial puis la rivière d’Arue, lui donnant une coloration verte fluorescente, qui a progressivement disparue. De l’eau colorée a également atteint le lagon ou elle a achevé de se diluer.
 
Vers 14h30 ce samedi, l’avion Gardian de la Flottille 25 F, a survolé le lagon au niveau d’Arue sans observer aucune trace de fluorescéine.
 
Les services municipaux et de l’environnement ont été informés de la situation.
 
Le service de déminage des FAPF, composé de six démineurs, assure une astreinte permanente afin de neutraliser, sécuriser ou détruire tout engin explosif (munition ou engin explosif improvisé) dans toute la Polynésie française. En 2017, il est intervenu sur de nombreuses opérations, dont 15 fois au profit de la population sur des munitions ou engins explosifs, et neutralisé ou détruit 900 kg de matière active. La dernière intervention a eu lieu ce vendredi 29 décembre à 11h30, sur une munition découverte par la gendarmerie de Huahine. L’équipe NEDEx est également intervenue en novembre à Bora Bora pour déplacer et détruire 9 obus présents dans la passe. »

Rédaction web

infos coronavirus