SOCIÉTÉ

Pour une garde alternée des enfants


Dimanche 19 Novembre 2017 à 17:51 | Lu 5168 fois

JUSTICE - Ce dimanche était célébrée la journée internationale des droits de l’enfant. Dans les jardins du musée de Tahiti et des îles, la toute jeune association "Papa où t’es", avait mis en place un après-midi d’animation, pour faire plaisir aux enfants mais aussi pour faire connaitre son combat : la garde alternée des enfants en cas de divorce.


Crédit TNTV
Crédit TNTV
L’association "Papa où t’es ?" milite pour que la garde alternée des enfants devienne la norme en cas de divorce. Leur journée a un peu été gâchée par la pluie, mais il en faudrait beaucoup plus pour entacher la détermination de ces pères de famille séparés de leurs enfants.

"Les juges m'ont juste demandé des justificatifs, les avocats aussi, et la partie adverse n'a pas arrêté de me mettre des bâtons dans les roues, donc je demande à être un "papa ou t'es" heureux.", précise Guy.

Après des mois de lutte, Guy vient d’obtenir la garde alternée de ses enfants, mais son cas est rare. En France, dans 70% des cas la justice accorde la garde exclusive à la mère et seulement dans 7% des cas au père. "Comme si le père n'était pas un être humain, un être sensible qui n'est pas capable d'éprouver de l'amour ou de s'occuper de son enfant. On est en 2017 quand même" s'insurge Raphaël Wittenberg, président de l'association.

A une époque où les inégalités homme femme sont de plus en plus pointées du doigt, l’association dénonce un système réactionnaire et sexiste, où la femme est considérée plus à même d’élever ses enfants, ce qui va contre leur intérêt. Après deux mois d’existence, l’association compte déjà plus de 150 membres.

"Cela concerne beaucoup de monde, et quand on va au tribunal, on rencontre des pères qui sont complètement perdus et qui ne savent que faire pour faire valoir leurs droits.", explique Mathias Urban, secrétaire de l'association.                                    
 
De nombreuses études prouvent qu’en cas de divorce, le meilleur pour l’enfant est de passer un temps équitable avec chacun de ses deux parents. Une pétition sera bientôt lancée sur le fenua, dans l’espoir de faire évoluer les mœurs. Les idées préconçues ont la vie dure….
 
Rédaction web avec Tamara Sentis







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:01 Sept cas confirmés de salmonellose

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017