mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Tautira : en grève, des ouvriers bloquent un chantier

Publié le

Publié le 19/08/2018 à 14:21 - Mise à jour le 19/08/2018 à 14:21
Lecture 2 minutes

Cela fait près de sept mois qu’ils disent ne pas avoir touché un salaire complet. Une situation inacceptable pour cette demi-douzaine de salariés de la société Vairao Construction. Ils ont décidé de poser leurs bleus de travail il y a deux mois et se sont officiellement mis en grève ce lundi matin, soutenus par le syndicat O oe to oe rima.

La rénovation de la salle omnisports de Tautira, propriété de l’Institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF), attendra. Pour les travailleurs concernés, les choses deviennent financièrement et humainement difficile. Alphonse Taea, chef de chantier, précise : “En début d’année, nous avons demandé à toucher notre salaire correctement. Nous avions toujours des petits chèques mais ce n’est pas suffisant. Une fois que l’on avait ce chèque, il fallait déjà payer les anciennes dettes que l’on avait. De mon côté, je n’ai plus rien à la banque…”

Selon ces travailleurs, leur employeur soutient qu’il n’est pas en mesure de les payer car lui-même n’a pas été rémunéré pour le chantier. Une affirmation contestée par l’IJSPF. Sa direction assure en effet s’être acquittée de 23 des 25 millions de francs du chantier. L’institut lui-même dit rencontrer des difficultés pour obtenir des explications du gérant de la société, tout comme les représentants des syndicats. 

Ralph Taaviri, secrétaire général section BTP de O oe to oe rima, confirme : “Pour le moment, impossible de l’avoir. Il nous dit toujours d’aller au tribunal. S’il a les moyens, tant mieux pour lui ! Nous souhaitons d’abord négocier avec l’inspection du travail, négocier à l’amiable, mais pour l’heure, il n’y a pas d’issue. On attend toujours une réponse de l’employeur.”

Malgré nos tentatives, le gérant de Vairao construction n’a pu être joint. La direction de l’IJSPF s’est rendue sur le chantier durant le week-end où elle a constaté quelques défauts de sécurité. Elle entend demander des comptes au gérant de l’entreprise, notamment le paiement de pénalités en raison du retard du chantier. La salle omnisport de Tautira était censée rouvrir ses portes à la rentrée. 

J-B Calvas et Sam Teinaore 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV