jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Restauration scolaire : les élus des Raromatai autour de la table

Publié le

Publié le 22/05/2018 à 14:53 - Mise à jour le 22/05/2018 à 14:53
Lecture < 1 min.

Comment élaborer des menues équilibrés ? Comment éviter le gaspillage et faire des économies ? Pour les communes, la restauration scolaire peut être un véritable casse-tête. A l’heure actuelle, 44 des 48 communes gèrent elles-mêmes leur cantine.
 
Depuis plusieurs années, le Syndicat pour la promotion des communes (SPC) s’attache à organiser des rencontres entre les élus autour de ce thème. Cette semaine, un séminaire sur la cantine est organisé à Taputapuatea. Tous les élus et employés communaux de la restauration des Raromatai y participent.
 
Pendant trois jours, ils vont mettre leurs compétences en commun et échanger sur leurs spécificités. L’utilisation des produits locaux dans les menus des cantines est l’un des points qui préoccupe le plus les maires. Namoeata Bernardino, formatrice du SPC, explique :
 
« C’est le souhait de tous les tāvana de Polynésie de tendre vers les produits locaux. Taputapuatea a lancé ces menus à base de produits locaux. Cela pourrait permettre de développer économiquement la commune. Les agriculteurs pourraient se constituer en coopérative ou en syndicat. »
 

Rédaction web avec Jessica Doucet-Tuahu 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le « avaro », le gâteau au coco du dimanche à...

Direction l'archipel des Tuamotu, à Anaa, afin de découvrir les secrets de préparation du gâteau au coco très prisé des habitants, le "avaro". Ce mets local est dégusté tous les dimanches après le culte.

Mama Tupuai a fêté ses 100 ans

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV