mardi 22 juin 2021
A VOIR

|

Moins d’accidents en Polynésie, mais plus de morts

Publié le

Publié le 10/07/2016 à 16:21 - Mise à jour le 10/07/2016 à 16:21
Lecture 2 minutes

Le mois de juin est certainement la période la plus sombre de ce premier semestre 2016. Quatre accidents successifs ont tué 5 personnes. Un cycliste décédé  dans un accident de la route samedi à Paperari, deux adolescents tués à moto dimanche  à Raiatea, portent à 15 le nombre de morts en ce premier semestre.

Les principales causes des accidents de la route : l’alcool au volant, la vitesse, le paka et le défaut de casque. L’une des deux victimes de dimanche n’en portait pas. Elle avait 14 ans. “Entre l’alcool et le paka, ça doit faire plus d’un tiers des tués. C’est vraiment le phénomène aggravant l’alcool, qui engendre la vitesse, le défaut de maîtrise”, explique Nino Bonis, directeur de la prévention routière. 

Les plus concernés sont les 15-25 ans. Et les autorités l’ont bien compris : “On agit le plus sur cette tranche d’âge. En primaire il y a des choses qui se font, au collège, au lycée… Halte à la prise de risque par les gendarmes… Il y a des tas de choses qui se font”, assure-t-il. 

Les comportements sont en train de changer, selon Nino Bonis. “Objectivement ça s’améliore. Mais quand on parle d’amélioration c’est sur le long terme. En 16 ans, on a diminué de plus de 30% le nombre de blessés et d’accidents dans le Pays”, explique Nino Bonis. “Il ne faut pas baisser la garde, et continuer sans se décourager même si ce qui s’est passé ce week-end… ça marque”

Nous sommes passés de 250 accidents en 2010 à 203 en 2015. Mais en 2016, en 6 mois, 15 personnes ont déjà perdu la vie contre 17 pour toute l’année 2015. Si on continue sur le même rythme, nous pourrions alors atteindre 25 tués au 30 décembre 2016.
 

Rédaction Web avec Mata Ihorai et Brandy Tevero

infos coronavirus