mercredi 18 mai 2022
A VOIR

|

Budget Outre-mer : retour de l’aide aux familles endeuillées

Publié le

Publié le 29/09/2015 à 8:05 - Mise à jour le 29/09/2015 à 8:05
Lecture 2 minutes

“Dans un contexte de baisse d’autres enveloppes, un budget préservé est la marque de l’intérêt préservé du président de la République pour les outre-mer”, s’est félicitée George Pau-Langevin mercredi lors d’une conférence de presse.
Le budget des outre-mer s’élèvera à 2,018 milliards d’euros (environ 238.4 milliards de Fcfp, NDLR), soit un million de plus que le PLF 2015 “en structure constante”, relève le ministère

Parmi les efforts consentis par le gouvernement aux Outremers, le retour de l’État au Régime de solidarité de Polynésie française (RSPF) à hauteur de 12 millions d’euros (environ 1.4 milliard de Fcpf). “Nous avons budgétisé l’aide au RSPF qui avait été suspendue il y a quelques années. Par conséquent, c’est une manière d’affirmer notre confiance dans le redressement actuellement en route en Polynésie”, a expliqué la ministre. 

L’aide au voyage pour les familles endeuillées est également rétablie. “Vous savez que depuis plusieurs années, la continuité territoriale ne fonctionne que dans le sens Outre-mer – Métropole. Cette fois-ci, pour les familles endeuillées, nous allons réintroduire la continuité territoriale dans l’autre sens“, a déclaré George Pau-Langevin aux médias.   

Dans le cadre des efforts demandés à chaque ministère, ce sont les exonérations de charges des entreprises d’outremer qui font l’objet d’un “recentrage sur les bas salaires et dans les entreprises de moins de 11 salariés”, qui représentent 90% du tissu entrepreneurial ultramarin, a souligné George Pau-Langevin.

La baisse de ces aides (81 millions d’euros, soit 9.6 milliards de Fcfp) est largement compensée par “plus de 200 millions d’euros (23.8 milliards de Fcfp, NDLR) de mesures cumulées” pour baisser le coût du travail outre-mer, qui ne relèvent pas directement des outre-mer, a-t-elle insisté. Il s’agit d’un allègement des cotisations familiales, du crédit d’impôt pour la compétitivité et emploi (CICE) outre-mer à 9% contre 6% dans l’Hexagone et d’un équivalent CICE à 12% pour les secteurs dits “exposés” (tourisme, hôtellerie, transports, agroalimentaire, recherche, NTIC). 
Au final, ce sont 35 025 entreprises ultramarines, soit 84,5%, qui bénéficieront d’aides en 2016.
Le budget a été présenté en conseil des ministres ce mercredi, il sera débattu devant le Parlement en octobre et en novembre.

Rédaction Web avec AFP (Reportage : Eric Dupuy)

Le reportage

infos coronavirus