vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Après Punaauia, Rurutu met en place un plan de prevention des risques

Publié le

Publié le 03/04/2018 à 13:51 - Mise à jour le 15/06/2019 à 3:21
Lecture 2 minutes

Rurutu est la deuxième commune de Polynésie à prendre acte d’un plan de prévention des risques (PPR). Cela devrait permettre une meilleure prise en compte des risques naturels dans l’urbanisation de la commune.

Ce PPR a été acté par le conseil des ministres en séance ce mercredi. C’est le résultat d’un long processus qui avait commence en 2009. Depuis, les missions sur le terrain du service de l’urbanisme se sont succédé jusqu’à l’élaboration d’une réglementation adaptée au territoire.

Rédaction web

 

EN BREF

Bilan de la participation de l’administration à la course « La Tahitienne »
 
Quotas d’importation de viande de porc
 
Arrêté portant diverses mesures en matière de garantie des opérations douanières
 
Renouvellement de la convention pluriannuelle avec l’Agence immobilière sociale
 
Subventions pour la Ronde Tahitienne et le championnat du monde de va’a
 
Echange culturel avec la Nouvelle-Zélande : subvention en faveur de l’association Tama Reva
Subvention en faveur de l’Association des Hôtels de Famille de Tahiti et ses Îles
Subventions pour le tournoi international de Golf, la Tahiti Pearl Regatta et la Fashion Week
Mise à disposition du site du débarcadère de Papetoai au profit du comité du tourisme de Moorea
Modification de la carte scolaire des enseignements du second degré pour l’année scolaire 2018-2019
Voyage scolaire à Rurutu : subvention en faveur de l’Association des parents d’élèves de l’école Saint Hilaire
Attribution de subventions de fonctionnement en faveur des établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
Subventions d’investissement en faveur du Musée de Tahiti et des îles

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une administration en sureffectif et sous-qualifiée, selon la CTC

Une administration en sureffectif et sous qualifiée. C’est le constat que dresse la Chambre Territoriale des Comptes dans son dernier rapport paru hier après une longue période de réserve en raison des échéances électorales. La CTC s’est penchée sur la gestion des ressources humaines de l’administration du Pays de 2010 à aujourd’hui. Et si quelques progrès ont été faits, ils sont insuffisants pour la juridiction qui plaide pour que des "réformes structurelles" soient entreprises "au plus vite".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV