lundi 21 octobre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Miss France 2019 accueillie comme une reine à Tahiti

Publié le

Publié le 19/12/2018 à 22:36 - Mise à jour le 19/12/2018 à 22:36
Lecture 3 minutes

Ils sont venus nombreux à l’aéroport ce jeudi pour le retour à Tahiti de Vaimalama Chaves. Arborant drapeaux et t-shirts, les fans de la désormais Miss France attendaient son arrivée avec impatience. Dans l’assemblée, Maeva, sage-femme était particulièrement émue. “Je suis la première à l’avoir touchée”, nous raconte-t-elle. Maeva a en effet aidé la maman de Vaimalama à accoucher il y a plus de 24 ans maintenant. 
 

L’avion transportant Miss France 2019 a atterri peu avant 23 heures sur le tarmac de l’aéroport de Tahiti Faa’a. Le haut-commissaire René Bidal et Edouard Fritch se tenaient prêts à l’accueillir. Le président du Pays a été le premier a lui offrir une couronne de fleurs. Très naturelle, Miss France est descendue de l’avion suivie de Sylvie Tellier. La reine de beauté a rapidement été assaillie par les journalistes mais aussi divers élus. 
Un groupe marquisien lui a offert un accueil en musique.

Elle s’est ensuite dirigée vers le salon VIP où l’attendaient des membres du comité Miss Tahiti et ses dauphines. 
A l’extérieur, le groupe Tamariki Poerani se préparait à l’accueillir pendant que la foule s’impatientait. Une scène avait été installée. 

La belle n’a pas fait attendre longtemps son public. A son arrivée sur l’estrade, des étincelles ont été projetées et les Tamariki Poerani ont débuté leur spectacle devant le regard ému de Vaimalama. Un retour au fenua digne d’une reine. La Miss a esquissé quelques pas de ori Tahiti avec un danseur venu lui offrir un bouquet de fleurs. Elle a ensuite pris la pose avec le groupe. 

“Je suis super contente. Je ne m’attendais pas à ce que ce soi moi qui la ramène mais aujourd’hui la couronne est pour tout le monde”, a lancé Miss France, scandée par la foule.

Vaimalama Chaves s’est rapidement retrouvée entourée. Les autorités ont dû faire reculer la foule et les journalistes. “Ça fait du bien de revenir Mon premier cadeau c’était de trouver autant de gens (…) Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il y ait autant de monde.”

La Miss a accordé quelques mots aux médias. Sur sa vie depuis le sacre elle explique : “Il y a eu beaucoup d’évolution, beaucoup de caméras”.  
Et après Miss France ? Vise-t-elle déjà une autre élection ? Miss Monde ? Miss Univers ? “Je viens juste d’être élue Miss France. On va y aller par étape. » Durant son année, Vaimalama espère “pouvoir motiver les enfants à continuer leurs études. »

Après quelques photos, Miss France a rejoint sa voiture. La population pourra de nouveau voir Vaimalama samedi lors de la parade à Papeete. Le rendez-vous est donné à partir de 16 heures avenue Pouvanaa a Oopa. Venez en tenue locale ! TNTV retransmettra l’événement en direct. 

 

Manon Della-Maggiora / Rédaction web (Photos Stéphane Sayeb)

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X