fbpx
dimanche 26 janvier 2020
A VOIR

|

Vidéo – La sage-femme qui a mis Vaimalama au monde, très émue à l’arrivée de la Miss

Publié le

Publié le 20/12/2018 à 10:03 - Mise à jour le 20/12/2018 à 10:03
Lecture 2 minutes

Il y avait foule jeudi soir à l’aéroport de Tahiti Faa’a pour accueillir la nouvelle Miss France. Beaucoup de fans, de la famille, des amis… Mais pas seulement. Dans l’assistance, Maeva, sage-femme, a un lien particulier avec Vaimalama Chaves. “Je suis la sage-femme qui l’a mise au monde”, confie-t-elle au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Pour elle, voir ce bébé aujourd’hui devenue la plus belle femme de France, c’est une fierté. Déjà petite “c’était un très joli bébé. Et puis j’ai été chez son grand-père Thaddée. J’étais invitée pour ses 1 an. Elle avait vraiment de très jolis yeux déjà. (…) Je suis ravie qu’elle ait gagné. Elle le méritait.” 

En vidéo, l’interview de Maeva

A l’aéroport, Maeva n’est pas venue les mains vides : “On s’est préparés, on veut la soutenir. Je veux essayer de l’approcher parce que je lui ai préparé ce qu’elle a demandé : des mangues au bonbon chinois qui sont là dans ma glacière.” 
Dans la foule compact qui a tenté d’approcher Vaimalama, Maeva a pu glisser son petit cadeau. Un présent accueilli avec joie par la Miss. 

Vaimalama Chaves a été très sollicitée à son arrivée. Plus d’une centaine de personnes avaient fait le déplacement spécialement pour l’occasion, et malgré l’heure tardive d’arrivée du vol. Le comité a été forcé de faire reculer la foule et les journalistes. Le public aura de nouveau l’occasion d’apercevoir Miss France samedi lors de la parade avenue Pouvanaa a Oopa. Un événement qui sera de nouveau retransmis en direct par Tahiti nui Télévision. 

Rédaction web

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Développement durable : une formation gratuite pour les habitants...

Du 10 au 15 février, la Fédération des Associations de Protection de l'Environnement - Te Ora Naho - et la Ville de Pirae, avec le soutien du contrat de ville de l'agglomération de Papeete, organisent une formation au développement durable gratuite, ouverte exclusivement aux habitants de Pirae.

L’infirmerie de Rimatara reçoit le premier label Fare Ea

Le ministre de la Santé et de la prévention, Jacques Raynal, a procédé, mardi à la remise du premier label Fare Ea à l'infirmerie de Rimatara, en présence du Tavana Hau des Australes, Rachel Tau, et du maire de la commune de Rimatara, Georges Hatitio.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X