lundi 21 octobre 2019
A VOIR

|

Vaimalama violemment attaquée dans TPMP : Benjamin Castaldi prend sa défense

Publié le

Publié le 22/02/2019 à 9:47 - Mise à jour le 22/02/2019 à 9:47
Lecture 2 minutes

Vaimalama Chaves a de la répartie. Son franc-parler séduit partout où elle passe. Ou presque. Sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) ouvert à tous vendredi 22 février, le chroniqueur Matthieu Delormeau s’en est violemment pris à Miss France : “Pour moi, cette Miss c’est une Miss à buzz. Elle ne pense qu’à ça pour faire de la télé derrière et elle est là pour représenter la France. Elle a été élue pour être jolie, c’est tout ce qu’on lui demande (…) Quand elle répond : ‘Je suis pas là pour que les mecs se br*nlent’, tu dois bien parler, tu dois être jolie, (…) t’as été élue parce que t’es belle et que t’as un beau sourire.”

Des propos très durs auxquels Benjamin Castaldi a immédiatement coupé court : “Je ne cautionne absolument pas ce que vous dîtes. Quand on lit les propos de Marine Lorphelin, ce qu’elle a vécu après son élection. (…) C’est pas parce qu’elle est Miss France et qu’elle est venue faire un concours de beauté, qu’on doit lui manquer de respect, se jeter sur elle et lui mettre la main aux fesses ! Arrêtez deux secondes Matthieu !” L’animateur de TPMP People a ensuite conclu en précisant que toute agression sexuelle “est punie par la loi”. 

Sur les réseaux sociaux, Vaimalama s’est également attirée la colère de certains internautes. Mais sur un tout autre sujet. La belle a posté une photo d’elle dans un monte-escalier avec en légende : “Lentement, mais sûrement ! Je fais les choses à mon rythme mais j’avoue avoir été particulièrement lente cette fois  !”. Elle a aussitôt été accusée de se moquer des handicapés. Mais Vaimalama ne s’est pas démontée : “J’ai été hospitalisée et sans possibilité de marcher pendant un mois il y a quelques années. Je sais ce que c’est”.

Aucun média hors Polynésie n’a en revanche relayé le bref passage de Miss France à Tahiti et son après-midi avec les enfants de SOS Village de Papara et ceux, handicapés justement, du Fare Heimanava… 

Rédaction web 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X