lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Un poti marara avec cinq personnes à bord retrouvé aux Tuamotu

Publié le

Le dimanche 6 octobre, en fin d'après-midi, le JRCC, Centre de coordination de sauvetage aéro maritime en Polynésie française, a été alerté par la police municipale de Makemo qu'un bateau navigant entre Makemo et Taenga n'était pas arrivé à bon port.

Publié le 08/10/2019 à 9:30 - Mise à jour le 08/10/2019 à 9:31
Lecture < 1 min.

Le dimanche 6 octobre, en fin d'après-midi, le JRCC, Centre de coordination de sauvetage aéro maritime en Polynésie française, a été alerté par la police municipale de Makemo qu'un bateau navigant entre Makemo et Taenga n'était pas arrivé à bon port.

À bord de l’embarcation manquante se trouvaient cinq personnes dont un bébé. Après avoir été alerté par la police municipale de Makemo, le JRCC a immédiatement engagé un gardian de la marine nationale et l’hélicoptère le Dauphin, afin de compléter les moyens mis en place par la Fédération d’entraide polynésienne de sauvetage qui était déjà sur place pour les recherches.

Arrivé sur la zone vers 23 heures, l’hélicoptère a repéré l’embarcation et les cinq naufragés, sains et saufs, ont été hélitreuillés. Ils ont par la suite, été confiés aux pompiers de Makemo pour un bilan médical. Par mesure de précaution, la mère et l’enfant ont été dirigés vers le dispensaire.

Cet épisode est encore une fois l’occasion de rappeler aux navigateurs et aux plaisanciers qu’ils doivent:

  • se renseigner sur la météo et les conditions de navigation
  • déclarer leur départ auprès du JRCC
  • s’assurer de la présence et du bon fonctionnement des équipements de sécurité et des moyens de communication (radio téléphone satellite, balise personnelle de détresse)
  • emporter de la nourriture, de l’eau et des vêtements adaptés

La coordination des moyens de recherche et de sauvetage est un service public assuré 24h/24 par le JRCC. Le centre de coordination et de sauvetage aéro maritime est joignable au 16.

infos coronavirus