lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Teahupoo 2024 : le comité organisateur prône des Jeux Olympiques “verts”

Publié le

En préparation des épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024, Edouard Fritch a rencontré à Paris Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë et président du comité d'organisation des Jeux. Ce dernier a insisté sur la préservation du site de Tehuapoo en prônant des Jeux verts.

Publié le 28/06/2021 à 11:38 - Mise à jour le 28/06/2021 à 11:38
Lecture 2 minutes

En préparation des épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024, Edouard Fritch a rencontré à Paris Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë et président du comité d'organisation des Jeux. Ce dernier a insisté sur la préservation du site de Tehuapoo en prônant des Jeux verts.

La “convention collectivité hôte” est en cours de rédaction : elle définit les rôles et responsabilités du comité et de la Polynésie, en vue de l’épreuve de surf à Teahupoo. Et Tony Estanguet s’y engage : la presqu’île ne sera pas dénaturée, avec par exemple aucune construction en dur, mais des fare amovibles qui seront ensuite réutilisés pour des habitations ailleurs en Polynésie. Il défend des Jeux verts qui préserveront l’authenticité des sites olympiques.

“L’ambition de 2024, c’est justement de respecter cet endroit”, affirme-t-il. “On ne veut pas dénaturer cet endroit qui doit rester au plus près de ce qu’il était. Donc nous, on veut se “caler” sur ce qui est déjà mis en place par la WSL […]. S’il doit y avoir des aménagements temporaires, ce sera des aménagements temporaires. Ensuite le site peut redevenir ce qu’il était. Si le territoire souhaite aussi faire bénéficier la population locale d’aménagements qui pourraient rester en héritage et apporter un héritage, on sera ravi que les Jeux puissent le permettre. Mais c’est vraiment pour répondre à la demande locale. Nous, on n’impose rien”.

Une prise de position que confirme le président du Pays, Edouard Fritch. “Eviter la production de carbone, la décarbonisation, c’est un soucis permanent chez eux [ndlr : le comité organisateur des JO], la préservation de la nature… Ils sont là-dessus. Ils ne veulent pas qu’effectivement, l’organisation des Jeux vienne perturber la vie à Teahupoo”.

Au total selon Tony Estanguet, plus de 4 milliards de personnes visionneront la diffusion des Jeux Olympiques de 2024. Un événement qui offrira une belle visibilité pour la Polynésie à l’international. Outre la promotion du fenua à l’étranger, le président du comité organisateur veut faire des Jeux un moyen de valoriser la pratique du sport auprès d’une population locale fortement touchée par les problèmes de diabète et d’obésité : “on en parlait avec le président [ndlr : Edouard Fritch] ce matin, de cette volonté d’aller dans les écoles ensemble, pour que la génération 2024, ces jeunes, pratique un peu plus l’activité physique et sportive. Il y a un enjeu de lutter contre la sédentarité. On a des jeunes qui sont de plus en plus en situation de surpoids”.

En 2024, les épreuves de surf auront lieu la première semaine des Jeux. Tony Estanguet, quant à lui, devrait venir au fenua fin août, après les Jeux de Tokyo.

infos coronavirus