vendredi 12 août 2022
A VOIR

|

Covid-19 : retour de la vaccination face au BA-5

Publié le

Le message des autorités est clair. Toute personne ayant reçu une dose de vaccin il y a plus de 6 mois doit avoir recours au rappel vaccinal contre la Covid. Une précaution face à la montée en puissance du variant BA-5 observée depuis deux semaines en Polynésie. Les autorités du Pays seraient d’ailleurs dans l’attente de l’application de mesures sanitaires en métropole pour les adapter sur le territoire.

Publié le 09/07/2022 à 15:55 - Mise à jour le 09/07/2022 à 15:59
Lecture 2 minutes

Le message des autorités est clair. Toute personne ayant reçu une dose de vaccin il y a plus de 6 mois doit avoir recours au rappel vaccinal contre la Covid. Une précaution face à la montée en puissance du variant BA-5 observée depuis deux semaines en Polynésie. Les autorités du Pays seraient d’ailleurs dans l’attente de l’application de mesures sanitaires en métropole pour les adapter sur le territoire.

Seul un quart des Polynésiens de plus de 60 ans ont actuellement un schéma vaccinal. Une donnée qui fait craindre une vague épidémique chez ces personnes fragiles. “Il reste encore 75% des personnes qui ne sont pas encore protégées. Et nous lançons un appel à ces populations qui sont âgées de 60 ans et plus (…) de venir se protéger par la vaccination si vous avez dépassé les 6 mois par rapport à votre dernière injection. (…) Les frontières sont ouvertes depuis quelques temps déjà. Nous voyageons beaucoup, nous avons beaucoup de voyageurs, de vacanciers venant d’ailleurs. Effectivement, on est sensibles. Le virus n’a jamais cessé de circuler chez nous, rappelle le responsable de la cellule vaccination en Polynésie, Daniel Ponia. Nous avons tous les jours de nouveaux cas et nous constatons que le nombre de cas a explosé quand même. Nous sommes en phase épidémique et à partir de ce moment les gens sont sensibilisés à se protéger par la vaccination.”

Pour faciliter ce rappel vaccinal, la direction de la Santé par le biais de sa cellule anti-covid a décidé de remonter son centre de vaccination sous le chapiteau de la Présidence. Une mesure qui est visiblement rentrée dans les mœurs. On se vaccine pour se protéger, ou pour voyager et répondre aux conditions imposées par d’autres pays.

La direction de la Santé par le biais de sa cellule anti-covid, a décidé de remonter son centre de vaccination sous le chapiteau de la présidence à Papeete. Crédit : Tahiti Nui Télévision

Pour celles et ceux qui n’avaient pas encore reçu d’injection, le recul sur ces vaccins est aujourd’hui suffisant pour passer le pas. Joinville Pomare a en tout cas décidé de se faire vacciner : “On fait confiance aux scientifiques. Personnellement je ne suis pas scientifique. Je pense que le vaccin a sauvé des millions d’Hommes. Il y aura toujours des réticences à ce sujet. (…) Comme nous serons en voyage les jours prochains, il est important pour moi de faire mes vaccins.”

La vaccination est également ouverte aux plus petits. Loin d’être une population à risque, les autorités souhaitent néanmoins sensibiliser leur entourage : “Les enfants de 12 ans et plus (…) qui sont entourés de personnes en comorbidité à leur domicile, nous recommandons fortement que ces enfants là puissent être protéger par la vaccination afin qu’ils puissent visiter les grands-parents. C’est un message fort que donnons”, lance Daniel Ponia.

Face à la progression épidémique sur le fenua, l’Etat pourrait ces prochains jours imposer le retour du masque dans les lieux clos. En attendant les autorités du Pays préconisent également à toutes personnes de plus de 18 ans ayant reçu une dose il y a plus de six mois de procéder à un rappel vaccinal.

infos coronavirus