samedi 19 juin 2021
A VOIR

|

Pavillon bleu : Bora Bora labellisée pour la 21e année consécutive

Publié le

Cette année encore, la Polynésie a été mise en valeur dans le palmarès du Pavillon bleu. Douze plages de Bora et la marina Taina ont de nouveau été labélisés. Pour rappel, l’écolabel permet l’identification (ou la reconnaissance) des plages et ports de plaisance propres, avec une très bonne qualité d’eau de baignade.

Publié le 21/05/2021 à 17:28 - Mise à jour le 21/05/2021 à 17:30
Lecture 2 minutes

Cette année encore, la Polynésie a été mise en valeur dans le palmarès du Pavillon bleu. Douze plages de Bora et la marina Taina ont de nouveau été labélisés. Pour rappel, l’écolabel permet l’identification (ou la reconnaissance) des plages et ports de plaisance propres, avec une très bonne qualité d’eau de baignade.

Destination touristique par excellence. Sur la perle du Pacifique, c’est la 21e année consécutive que l’on brigue le Pavillon Bleu, ce label devenu référence dans les domaines du tourisme et de l’environnement dans 46 pays. Mais pour se démarquer, il a d’abord fallu tendre vers une politique de développement touristique durable. « Les principales actions qui ont été menées depuis le début, c’est une sensibilisation auprès de la population, auprès des associations sur le respect de l’environnement et il y a eu beaucoup d’actions qui ont été menées avec les associations pour faire notamment du ramassage de déchets dans le lagon. Ça c’est la première partie. Ensuite, une des parties les plus importantes, c’est aussi tous les tests qui sont réalisés avec la Polynésienne des eaux et le service d’hygiène. Il y a à ma connaissance, une dizaine de sites labellisés; Donc tous les mois les prélèvements sont réalisés et sont envoyés à l’hygiène à Papeete pour vérification », explique Rainui Besineau, président du comité du tourisme de Bora Bora.

Si ce label ne semble pas influencer le choix de destination des touristes, il motive néanmoins les acteurs de l’île à poursuivre leurs actions en faveur de l’environnement. « Je ne connais pas de touriste qui vient à Bora et qui me parle du Pavillon bleu. Par contre il y a des touristes qui demandent ce qu’est ce pavillon. On explique et ils sont très intéressés de voir et de comprendre que Bora Bora, en Polynésie, il y a des actions de ce type et que c’est labellisé par un drapeau reconnu par un système européen. on ne peut pas dire que ça suffit. Je pense que la sensibilisation c’est un travail qui ne s’arrête pas et c’est tout à fait le leit-motiv aussi du pavillon bleu. C’est qu’on ne peut pas rester sur ses acquis. »

Cette année, le port de la Marina Taina a également reçu le label et ce, pour la 10e année consécutive.

infos coronavirus