samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

Mauna Kea : la vie et l’organisation du camp au pied de la montagne

Publié le

Au cours du week-end dernier, des milliers de personnes ont manifesté leur soutien aux protecteurs de Mauna Kea. Une semaine après le début du blocage de l’accès à la montagne, nous avons souhaité savoir comment s’organise la vie dans le campement qui accueille plus de 1 500 personnes.

Publié le 22/07/2019 à 16:45 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:21
Lecture 2 minutes

Au cours du week-end dernier, des milliers de personnes ont manifesté leur soutien aux protecteurs de Mauna Kea. Une semaine après le début du blocage de l’accès à la montagne, nous avons souhaité savoir comment s’organise la vie dans le campement qui accueille plus de 1 500 personnes.

Dans la ville de Kona, à une heure de Mauna Kea, Holeka et sa famille préparent une partie du dîner qui sera servi aux manifestants : “Je prépare un ragoût de bœuf pour nourrir une centaine de personnes sur la montagne. On n’est pas supposé faire la cuisine là-haut, pour des raisons d’hygiène. On le fait donc à la maison pour apporter de la nourriture chaude à l’heure du dîner” nous dit Holeka Inaba, supporter du mouvement.

Lire aussi : Les Hawaiiens manifestent contre le projet de télescope à Mauna Kea

Comme lui, des centaines de supporters du mouvement se mobilisent pour aider les milliers de personnes qui campent sur les flancs de Mauna Kea. Le succès de ce mouvement dépend de sa longévité et donc de son organisation. “Cet endroit est un sanctuaire. Le plus important pour garder le moral, ce sont les repas. Sans la nourriture, il n’y aurait pas autant de monde. Et la nourriture n’arrête pas d’arriver” explique Cindy Freitas, responsable de la restauration du camp.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les toilettes portables sont vidées chaque jour, et les déchets sont triés et ramassés. En plus de cela, un service de sécurité a été mis en place en bord de route. Chaque journée débute par une cérémonie avec des danses pour honorer la montagne sacrée.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les leaders du mouvement répètent inlassablement les règles du campement, basées sur le respect et la non-violence. “On répète le même message tous les jours. Avec autant de monde ici, il est crucial de respecter les protocoles et le règlement” déclare Pua Case, l’un des leaders du mouvement Ku kia’I mauna.

Lire aussi : Manifestation à Tahiti pour soutenir les Hawaiiens contre le projet de télescope à Mauna Kea

“Ce qui nous permet de tenir ici et de grossir nos rangs, ce qui nous permet de tenir contre l’opposition, contre les machines, ce qui nous permet de faire grandir ce mouvement dans le monde, c’est ce que nous appelons ‘Kapu Aloha’ : notre engagement à la non-violence et à la paix” ajoute Hookahi Kanuha, l’un des leaders du mouvement Ku kia’i mauna.

Malgré leur nombre, les manifestants perturbent le moins possible l’atmosphère de la montagne. Les organisateurs exigent un couvre-feu à partir de 21 h 30 chaque soir. 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Vaimua Muliava : “Le numérique, c’est la nouvelle pirogue...

Vaimua Muliava, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite au fenua dans le cadre du Digital festival Tahiti qui se tient à la Présidence depuis le 16 octobre et qui se termine ce samed

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X