mardi 27 juillet 2021
A VOIR

|

Macron favorable à une réouverture des frontières locales le 1er mai

Publié le

Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi matin, Edouard Fritch a annoncé que le chef de l'Etat s'est dit favorable à une réouverture des frontières de la Polynésie le 1er mai. Pour ce faire, le Président du Pays dit vouloir accélérer la campagne de vaccination. Une nouvelle qui devrait réjouir les acteurs du secteur touristique.

Publié le 07/04/2021 à 12:11 - Mise à jour le 07/04/2021 à 17:31
Lecture 2 minutes

Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi matin, Edouard Fritch a annoncé que le chef de l'Etat s'est dit favorable à une réouverture des frontières de la Polynésie le 1er mai. Pour ce faire, le Président du Pays dit vouloir accélérer la campagne de vaccination. Une nouvelle qui devrait réjouir les acteurs du secteur touristique.

Une conférence de presse a été donnée ce mercredi matin à la Présidence de la Polynésie française. L’occasion pour le Président du Pays, Edouard Fritch, et son ministre des Finances et de l’Economie, Yvonnick Raffin, de faire le point sur leur récente mission à Paris, les 29 et 30 mars.

Le Président du Pays a indiqué que, selon les échanges réalisés lors de leur rencontre le 30 mars dernier, Emmanuel Macron est favorable à une réouverture des frontières le 1er mai 2021. Le Président de la République a également exprimé sa satisfaction face à la gestion de la crise covid en Polynésie.

Des dires confirmés par la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau. “Le Président a été très clair. Ses rencontres avec le Président de la République et le Premier ministre ont permis d’expliquer effectivement la situation sanitaire maitrisée en Polynésie mais également de présenter et d’expliquer les protocoles que nous proposons de mettre en oeuvre dans le cadre d’une réouverture des frontières. Le Président de la République a validé une réouverture au 1er mai”.

Edouard Fritch dit ainsi vouloir accélérer la campagne de vaccination. Il a insisté sur le fait que la vaccination est la seule et unique solution afin de garantir la réouverture des frontières.

Une annonce qui devrait réjouir l’ensemble des acteurs du secteur touristique. En effet, ces derniers réclamaient depuis février une date précise d’ouverture afin de préparer la haute saison 2021.

Et pour cause, le tourisme est selon Nicole Bouteau le premier secteur économique impacté par la crise covid. “On n’arrête pas de le répéter mais c’est une réalité. Nous avons près de 10 000 personnes en réduction du temps de travail aujourd’hui. S’il n’y avait pas les compensations financières du Pays pour prendre en charge cette réduction de salaire des employés, nous aurions de nombreuses familles en difficultés. Ce sont 20 000 emplois aujourd’hui fragilisés directement ou indirectement”.

Même si la date de réouverture est confirmée, les compagnies aériennes, hôtels, pensions et tours opérateurs devront patienter une semaine pour annoncer la nouvelle et détailler les conditions d’entrée au fenua aux clients potentiels.

infos coronavirus