A VOIR

|

Le braqueur de la banque de Tahiti déclaré irresponsable sur le plan pénal

Publié le

Il était poursuivi pour avoir commis une tentative de vol avec violence, armé d'une arme blanche, le 27 septembre dernier à l'agence de la Banque de Tahiti de Fare Tony. L'homme de 54 ans, qui avait déjà tenté de braquer une agence bancaire en 2017, a été jugé lundi en comparution immédiate. Sur ces faits, il a été déclaré "irresponable sur le plan pénal".

Publié le 27/12/2022 à 10:12 - Mise à jour le 27/12/2022 à 14:00
Lecture < 1 min.

Il était poursuivi pour avoir commis une tentative de vol avec violence, armé d'une arme blanche, le 27 septembre dernier à l'agence de la Banque de Tahiti de Fare Tony. L'homme de 54 ans, qui avait déjà tenté de braquer une agence bancaire en 2017, a été jugé lundi en comparution immédiate. Sur ces faits, il a été déclaré "irresponable sur le plan pénal".

Il avait tenté de braquer l’agence bancaire de Fare Tony de la banque de Tahiti le 27 septembre dernier. Jugé coupable des faits qui lui sont reprochés, à savoir tentative de vol avec violences et en possession illégale d’une arme blanche, il a cependant été déclaré irresponsable sur le plan pénal par le tribunal le lundi 26 décembre.

Pour rappel, l’homme était entré dans l’agence armé d’un couteau. Il avait réclamé qu’on lui donne 20 millions de Fcfp. L’alarme avait été déclenchée et les agents de la Direction territoriale de la police nationale (DTPN) étaient rapidement intervenus pour interpeller le braqueur.

Ce n’était pas la première tentative de braquage de l’homme, qui était déjà connu des forces de l’ordre. En 2017, il avait tenté de braquer une agence bancaire à Arue.

Le tribunal l’a ainsi condamné à verser 50 000 Fcfp pour préjudice moral de l’employée menacée au guichet, ainsi que 100 000 Fcfp à la Banque de Tahiti. L’homme, qui avait auparavant fait de nombreux séjours en hôpital psychiatrique, y a été de nouveau interné.