lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

L’Adie recrute des bénévoles

Publié le

En 2021, l’Adie, l’association pour le droit à l’initiative économique, a accordé des micro-crédits à 1964 entreprises en Polynésie française, soit une augmentation de 13% par rapport à 2020. Pour pouvoir répondre à la demande, l’association destinée à la création d’entreprise se mobilisera le 1er septembre dans 16 îles des 5 archipels pour recruter des nouveaux bénévoles.

Publié le 28/08/2022 à 14:17 - Mise à jour le 29/08/2022 à 9:12
Lecture < 1 min.

En 2021, l’Adie, l’association pour le droit à l’initiative économique, a accordé des micro-crédits à 1964 entreprises en Polynésie française, soit une augmentation de 13% par rapport à 2020. Pour pouvoir répondre à la demande, l’association destinée à la création d’entreprise se mobilisera le 1er septembre dans 16 îles des 5 archipels pour recruter des nouveaux bénévoles.

Ils sont 20 bénévoles de l’Adie à contribuer au développement de l’entreprenariat local. Parmi eux, Heiti Wong. Depuis 6 mois, elle aide les futurs chefs d’entreprises à donner vie à leur projet. Avec son expérience du le monde de l’entreprenariat, Heiti a voulu donner de son temps pour aider les nouveaux entrepreneurs locaux. “Il faut trouver un financement pour démarrer l’activité, acheter le matériel, acheter tout ce dont on a besoin. Et donc c’est à ce moment là qu’ils se tournent vers l’Adie. Je suis là pour les orienter. On discute pour savoir quel est le budget nécessaire et pourquoi.”

Lire aussi : L’Adie veut tripler le nombre de ses bénévoles

Le 1er septembre, la campagne de recrutement « aide l’Adie » sera ouverte dans les archipels. Plusieurs évènements seront organisés comme des journées portes-ouvertes dans les différentes antennes de l’Adie et des rencontres entre conseillers, bénévoles et entrepreneurs. Une opération ouverte à tous types de profils comme l’explique Jane Pahi’o, la directrice territoriale adjointe de l’Adie : “Que ce soit retraités, en activité, ou même en tant qu’étudiants. Peut-être que le seul prérequis ce serait d’avoir du temps à donner pour pouvoir partager et accompagner nos créateurs. Ça peut être du bénévolat sur deux jours par semaine comme une journée. Tout dépend de leur organisation et de la notre.”

Les nouveaux bénévoles seront formés pendant une semaine avant de participer à cette aventure solidaire.

infos coronavirus