La reprise des Sofitel de Bora Bora annulée

Publié le

Le tribunal mixte de commerce (TMC) avait attribué la reprise des deux Sofitel de Bora Bora au groupe Royal, dirigé par Christina Auroy-Teihotaata, en avril dernier. La Cour d'appel, saisie par le parquet, a infirmé la décision. Le dossier devra être de nouveau étudié par le TMC en septembre.

Publié le 04/07/2023 à 12:20 - Mise à jour le 04/07/2023 à 13:15

Le tribunal mixte de commerce (TMC) avait attribué la reprise des deux Sofitel de Bora Bora au groupe Royal, dirigé par Christina Auroy-Teihotaata, en avril dernier. La Cour d'appel, saisie par le parquet, a infirmé la décision. Le dossier devra être de nouveau étudié par le TMC en septembre.

Les hôtels Sofitel Marara et Private Island de Bora Bora devront attendre avant de connaître le nom de leurs repreneurs. Comme l’ont indiqué nos confrères de Radio 1, la Cour d’appel a infirmé la décision du tribunal mixte de commercer (TMC) d’attribuer la reprise des deux structures du groupe Grey au groupe Royal, en avril dernier. La Cour estime que l’offre du groupe américain Arkan Hermes Centauri, l’un des 6 candidats initiaux à la reprise des Sofitel écarté par le TMC, n’avait pas été assez étudiée.

C’est donc un retour à la case départ pour un dossier ouvert depuis plus de 3 ans. Le Marara est fermé depuis 2019, et le Private Island depuis 2020. Le TMC devra ainsi (ré)examiner toutes les offres qui seront posées sur sa table entre août et septembre prochain.

À noter que l’ancien Méridien, le Tahiti Ia Ora Resort de Punaauia, est lui aussi fermé depuis 2020. La Dépêche de Tahiti rappelle que la seule offre concernant ce dernier est celle du groupe Moana Nui, qui pourrait reprendre les murs et une partie du personnel licencié. Le TMC se prononcera ce jeudi sur ce dossier.

Dernières news