A VOIR

|

Exploitation minière des grands fonds : Temaru dément avoir signé avec la Chine

Publié le

Invité mardi soir dans notre journal, le ministre de l’environnement Heremoana Maamaatuaiahutapu avait affirmé qu’Oscar Temaru, alors Président du Pays, avait passé un contrat avec la Chine pour exploiter les fonds marins de Polynésie. Le Tavini a sollicité un droit de réponse aux médias hier, à l’occasion d’une conférence de presse tenue dans les locaux du parti bleu ciel.

Publié le 17/12/2022 à 10:36 - Mise à jour le 17/12/2022 à 11:01
Lecture < 1 min.

Invité mardi soir dans notre journal, le ministre de l’environnement Heremoana Maamaatuaiahutapu avait affirmé qu’Oscar Temaru, alors Président du Pays, avait passé un contrat avec la Chine pour exploiter les fonds marins de Polynésie. Le Tavini a sollicité un droit de réponse aux médias hier, à l’occasion d’une conférence de presse tenue dans les locaux du parti bleu ciel.

Invité mardi soir dans notre journal, le ministre de l’Environnement Heremoana Maamaatuaiahutapu déplorait l’opposition du Tavini au vote du moratoire sur l’exploitation minière des grands fonds marins à l’assemblée.

De son côté, la Tavini regrette que la résolution 71/20, prise par l’ONU le 6 décembre 2016 ne soit pas associée au texte. Cette résolution est sensée garantir la souveraineté du peuple de la Polynésie française sur ses ressources naturelles, y compris les ressources marines et les minéraux sous-marins. Le parti bleu ciel voulait ainsi formaliser la reconnaissance du droit de la propriété de la Polynésie sur ces fonds, à l’endroit de la France.

Or, selon M. Maamaatuaiahutapu, Oscar Temaru aurait signé un contrat avec la Chine “pour exploiter les grands fonds marins“. Une accusation formellement démentie par Oscar Temaru, qui a indiqué qu’il ne s’agissait pas d’un contrat mais d’un Memorandum of Understanding, qui n’aurait “rien à voir avec un accord de pêche ou d’exploitation des grands fonds“.