lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : le couvre-feu étendu à la Polynésie

Publié le

Couvre-feu ou pas couvre-feu ? La nouvelle est finalement tombée ce jeudi : la mesure prise en métropole est étendue à la Polynésie, annonce l'AFP.

Publié le 22/10/2020 à 6:04 - Mise à jour le 22/10/2020 à 10:10
Lecture 2 minutes

Couvre-feu ou pas couvre-feu ? La nouvelle est finalement tombée ce jeudi : la mesure prise en métropole est étendue à la Polynésie, annonce l'AFP.

C’est par la métropole qu’on l’a appris ce jeudi : les Polynésiens seront désormais soumis, comme les habitants de plusieurs départements de métropole, à un couvre-feu.

Le Premier ministre Jean Castex a étendu le couvre-feu jeudi à 38 nouveaux départements et à la Polynésie, soit à un total de 46 millions de personnes, prévenant que « des mesures beaucoup plus dures » étaient envisagées.

Il s’attend à un mois de novembre qui sera « éprouvant » avec un nombre de morts qui continera d’augmenter en raison de la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus.

Au total, 54 départements seront désormais placés sous couvre-feux de 21 heures à 6 heures ainsi que la Polynésie, où vivent environ 46 millions de Français. 

M. Castex a précisé que les départements où se trouvent les métropoles soumises à un couvre couvre-feu depuis samedi dernier (Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Grenoble, Saint-Etienne, Montpellier et Toulouse) devront l’appliquer sur tout leur territoire, l’Ile-de-France étant déjà concernée. 

« Le couvre-feu s’appliquera de 21 heures à 6 heures sur l’ensemble du territoire des départements concernés et, normalement, pour une durée de six semaines » à partir de samedi, a précisé le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse sur l’épidémie de Covid-19.

« La situation est grave » en France, où « la circulation du virus atteint un niveau extrêmement élevé », a prévenu le Premier ministre. 

Selon lui, le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas confirmés de Covid-19 pour 100 000 habitants, a progressé de 40% en une semaine, pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours.

Le Premier ministre a précisé que les forces de l’ordre ont effectué depuis samedi dernier « 32 033 contrôles et prononcé 4 777 verbalisations pour non respect du couvre-feu ».

En Polynésie, les derniers chiffres officiels sont de 19 personnes décédées des suites de la covid-19, 18 personnes en réanimation et 1606 cas actifs…

Le président du Pays Edouard Fritch et le haut-commissaire Dominique Sorain doivent s’exprimer ce jeudi à 11 heures. Vous pourrez suivre leur allocution en direct sur votre chaîne TNTV.

Retrouvez la courbe de l’évolution de l’épidémie en Polynésie et les chiffres dans le Pacifique en cliquant ICI

En cas de symptômes de la Covid-19, appelez votre médecin traitant ou le 40 455 000. Si votre état est alarmant, appelez directement le 15.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :