samedi 31 juillet 2021
A VOIR

|

Arrêt des compétitions, prolongation des mesures : les réactions des professionnels

Publié le

Mesures prolongées, arrêt des compétitions et interdictions de marchés aux puces et vide-greniers. Quelles conséquences pour les commerçants ou le secteur sportif ?

Publié le 13/11/2020 à 17:18 - Mise à jour le 18/11/2020 à 15:52
Lecture 2 minutes

Mesures prolongées, arrêt des compétitions et interdictions de marchés aux puces et vide-greniers. Quelles conséquences pour les commerçants ou le secteur sportif ?

Pas de reconfinement en Polynésie. Mais le haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé ce jeudi que les compétitions sportives ne pourraient plus se tenir à Tahiti et Moorea à compter de mardi et jusqu’au 14 décembre. L’ensemble des mesures déjà prises, y compris le couvre-feu, sont prolongées jusqu’à cette date.

“Lorsque j’ai entendu qu’on arrêtait nos compétitions de football j’ai été un peu surpris de cette décision parce que depuis un certain temps on nous a demandé de respecter les mesures barrières, de jouer à huis clos, on a essayé de faire au maximum, réagi Thierry Ariiotima, président de la fédération tahitienne de football. On a même pris une entreprise privée pour désinfecter les terrains avant et après les matchs. On n’a pas détecté de cas de covid dans les enceintes du football.”

Pour lui, le souci vient des regroupements en dehors des stades : “Il est vrai qu’autour des terrains de football il y a beaucoup de gens qui viennent. C’est peut-être aussi ça. (…) On va respecter les mesures mais aujourd’hui on est un peu dans l’ignorance. Et les entraînements ? Qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on laisse les clubs s’entraîner pendant un mois ou on arrête ? (…) Il faut qu’on participe, il faut qu’on fasse un effort (…) Peut-être que ça permettra de diminuer le nombre de cas”

Les îles Sous-le-Vent, où la covid-19 prend de l’ampleur, sont aussi concernées par les mesures. Mais pas par le couvre-feu.

Autre mesure : les marchés aux puces et vide-greniers ne pourront plus se tenir.

Les mesures étant prolongées, les rassemblements restent donc toujours interdits. Pas de grand marché de Noël donc cette année à Papeete : “On peut comprendre la situation (…) On va innover (…) C’est perturbant parce que c’est quand même le grand marché de Noël (…) C’est au moins 6 mois de préparation. On est à un mois de l’événement (…) On va trouver une solution“, répète Dany Dana président de Papeete centre ville.

Les commerçants se disent surtout heureux de pouvoir continuer à travailler : “On fera autrement (…) On a beaucoup bataillé pour ne pas avoir de confinement (…) Les commerçants de Papeete sont satisfaits de continuer à travailler. On va mettre tout en oeuvre nous Papeete centre ville pour respecter les gestes barrières.”

infos coronavirus