mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Affaire des procurations : cinq policiers suspendus à titre conservatoire

Publié le

5 policiers de la DSP ont été suspendus à titre conservatoire dans le cadre d’enquêtes administratives relatives à des procurations douteuses lors des dernières municipales, révèlent ce mardi nos confrères de Tahiti Infos. L’avocat de Michel Buillard et Philip Schyle se dit « pas surpris », les choses étant selon lui « tellement flagrantes dans les pièces du dossier ».

Publié le 18/08/2020 à 11:35 - Mise à jour le 18/08/2020 à 14:14
Lecture 2 minutes

5 policiers de la DSP ont été suspendus à titre conservatoire dans le cadre d’enquêtes administratives relatives à des procurations douteuses lors des dernières municipales, révèlent ce mardi nos confrères de Tahiti Infos. L’avocat de Michel Buillard et Philip Schyle se dit « pas surpris », les choses étant selon lui « tellement flagrantes dans les pièces du dossier ».

Ces 5 policiers, dont trois officiers de police judiciaire, ont été « suspendus à titre conservatoire » par arrêté du haut-commissaire qui avait demandé l’ouverture d’enquêtes administratives à leur sujet. Ils seront prochainement présentés à un conseil de discipline chargé de statuer sur leur sort.

Pour rappel, au lendemain des municipales, le maire sortant de Arue Philip Schyle avait dénoncé de nombreuses procurations litigieuses lors des élections au profit de sa rivale, Teura Iriti, finalement vainqueur du scrutin. Des procurations faites selon lui par des agents proches de la candidate Tahoera’a. 

Lire aussi – Philip Schyle : « Qu’on ait perdu à cause de la triche, c’est inacceptable »

Michel Buillard, le tavana de Papeete, avait fait de même quelques jours plus tard, estimant que son opposant Tauhiti Nena avait lui aussi bénéficié de 281 procurations litigieuses.

Et comme révélé par Tahiti Infos, une troisième enquête administrative a été lancée, pour le 1er tour des élections à Rurutu cette fois.

Sur le plan pénal, l’avocat de Philip Schyle et de Michel Buillard avait saisi le procureur de la République qui avait, dans la foulée, ouvert une enquête préliminaire. Et les investigations sont toujours en cours.

Pour Me Dominique Bourion, l’avocat des deux hommes, ces suspensions, même à titre conservatoire, vont dans le sens de ses accusations.  

« Une suspension de ce type ne se fait pas par hasard, sans aucun élément. Je ne suis pas surpris, C’est tellement flagrant dans les pièces du dossier. Et s’il s’avère dans la procédure pénale que les faits sont avérés, il y aura des suites devant le tribunal correctionnel. Ce sont des délits », indique -t-il à TNTV.

Quant à une éventuelle invalidation des élections à Arue et Papeete, des recours ont aussi été déposés mais aucune date d’audiencement n’a encore été fixée par le tribunal administratif. Me Bourion dit avoir bon espoir d’obtenir gain de cause, notamment à Arue où le scrutin a été biaisé selon lui.

 « Il y a 79 voix d’écart entre Teura Iriti et Philip Schyle et une centaine de procurations fraudeuses. Sans elles, Philip Schyle aurait été élu », soutient l’avocat.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.