vendredi 29 mai 2020
A VOIR

|

XTerra : 8 Tahitiens aux championnats du monde de triathlon

Publié le

Une délégation tahitienne composée de 8 triathlètes a fait le déplacement sur l'île de Maui à Hawaii pour participer aux championnats du monde de triathlon XTerra le 27 octobre dernier. Leurs résultats :

Publié le 02/11/2019 à 12:05 - Mise à jour le 02/11/2019 à 13:19
Lecture 2 minutes

Une délégation tahitienne composée de 8 triathlètes a fait le déplacement sur l'île de Maui à Hawaii pour participer aux championnats du monde de triathlon XTerra le 27 octobre dernier. Leurs résultats :

Les Championnats du monde de XTerra ont réuni 660 participants, venus de chaque coin du monde avec 46 pays représentés. Ces championnats clôturaient donc plus de 100 triathlons-nature qualificatifs organisés dans 27 pays et 22 états américains.

Les représentants du fenua ont parcouru chacun 1,5 km de natation dans une mer relativement calme pour les lieux, avec des vagues environ estimées à 1m. Ils ont ensuite enchaîné 32 km de VTT sur un terrain sec mais non moins technique à cause de nombreuses relances, suivi de 10,5 km de course à pied en montagne.

Teva Poulain, du Vélo Club de Tahiti, a été le premier tahitien à franchir la ligne d’arrivée en 2h58. Il s’octroie une 43e place au classement général, non loin derrière les triathlètes professionnels. Il boucle notamment son parcours VTT en 1h37 à seulement 9 minutes derrière le 1er, le sud-africain Bradley WEISS, qui effectue les 32 km en 1h28 et le parcours complet en 2h33.

Teva termine ainsi en 4e position du podium de la catégorie des 35-39 ans.

Yvan Colot, du club Marara Tri, est le second tahitien à terminer le parcours en 3h42 et à la 254e place, suivi de l’inusable Laurent Macheboeuf, de Fei Pi Triathlon, qui termine à la 417e place en 4h23.

Victor Perez ,du club de Kona Tri, clôture le quatuor masculin tahitien en 478e position et effectue son parcours en 4h43.

Chez les féminines représentant Tahiti  à Maui, c’est la jeune Hinatea Macheboeuf de Fei Pi Triathlon qui ouvre le classement en 491e position au classement général et 149e féminine.Elle effectue son parcours en 4h48 et termine ainsi à la 6e place de la catégorie de 15-19 ans.

Suit ensuite Nikki Puttergill,du club des Vahine Tri, qui effectue sa course en 5h06, terminant ainsi 520e au classement scratch et 157e féminine.

Jocelyne Guillemois  a assuré son parcours en 5h14 , termine ainsi en 528e position au scratch et 162e au classement féminin qui lui garantie un podium chez les femmes de 60-64 ans en terminant 3e .

Sandra Langy ,également du club des Vahine Tri, assure son parcours en 5h26, en 534e position et 164e chez les femmes.

Jean Marc Rimaud, du club de Pontarlier et polynésien de cœur qui est le premier à sortir de l’eau, devant les triathlètes professionnels, en 21minutes 07.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV