dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Windsurf : Mathilde Zampieri, « vise le top 20 ! »

Publié le

Publié le 29/04/2016 à 8:00 - Mise à jour le 27/06/2019 à 11:01
Lecture < 1 min.

Comment appréhendes-tu ton prochain défi ?
« C’est la toute première fois que je vais participer à la PWA World Tour et j’ai super hâte ! Je vais avoir la chance de naviguer aux côtés des meilleures windsurfeuses au monde et l’ambiance est vraiment cool. La première étape à laquelle je vais participer est celle de Bodrum en Turquie qui devait se tenir en Juin. Malheureusement, elle a été reportée et je ne connais pas encore les dates exactes, mais normalement ce sera pour mi-juillet ou août. »
 

Comment comptes-tu allier le windsurf aux études ? 
« C’est un gros budget de participer à toutes les étapes et ça demande aussi beaucoup de temps. Je ne pourrais pas faire toutes les étapes cette année car ça me ferait louper beaucoup trop de cours. Je serai présente à deux étapes : Bodrum en Turquie et La Torche en France en Octobre. »
 
Quels sont tes objectifs pour cette saison ?
« Il n’y a pas de catégorie junior en championnats du monde, ce qui fait que je serai classée avec les adultes. Je vais essayer de tout donner pour faire un top 20 mondial chez les femmes. Ça risque d’être compliqué étant donné que je ne participe pas à toutes les étapes mais je vais tout faire pour. Mis à part la compétition, je réaliserai également une vidéo mettant en avant mes sponsors et le windsurf en Polynésie. »
 
Sportstahiti.com / David Chang

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.