lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Vidéos – La Tahitienne : plus de 6000 participant(e)s, nouveau record

Publié le

Publié le 11/03/2017 à 13:17 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture < 1 min.

Ce sont plus de 6000 participantes qui ont pris le départ de la course réservée aux femmes ce samedi à Pirae. Un record : elles étaient 5 500 inscrites en 2016 et 4300 en 2015. « Je vois que les femmes s’investissement. Ça me fait plaisir parce qu’elles bougent. C’est le but. Et de penser aux autres femmes », se réjouit Evelyne Ramond membre de l’organisation de La Tahitienne. 

La course était cette année interdite aux hommes. Mais certains ont tout de même participé, déguisés en filles. Nicolas avait sorti la perruque rose pour accompagner ses collègues de travail, « histoire d’être solidaire. Et on a passé une bonne après-midi (…) Je crois qu’aujourd’hui c’est important ce genre de manifestation. Certes ce n’est pas dédié aux hommes, mais je pense que c’est important d’être au côté des femmes ».

La course qui se déroule la même semaine que la Journée internationale des Droits des femmes a pour but de récolter des dons pour lutter contre le cancer. L’année dernière, 4 130 000 Fcfp ont été remis à l’Association polynésienne d’aide aux personnes atteintes du cancer (APAC). En récoltant des fonds, les organisateurs de la Tahitienne espèrent aider les femmes atteintes de cancer, mais aussi cette année, les enfants. 

Rédaction web (Interview : David Chang)

Evelyne Ramond membre de l’organisation de La Tahitienne.

Les drones de Matarai ont immortalisé La Tahitienne

La tahitienne 2017 from Matarai on Vimeo.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : la poste suspendue à la reprise des...

Depuis l’arrêt des vols, l’activité du centre de traitement du courrier Fare Rata a fortement ralenti. Elle ne dépend désormais que de la réouverture des liaisons aériennes internationales. Pour faire face, le centre a dû se réorganiser.

Air Tahiti : pas d’indemnisation pour ses lignes déficitaires

Le tribunal administratif a tranché : les 2 requêtes d'Air Tahiti qui demandait à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement, en 2014 et 2015, ainsi que 2018 et 2019, ont été rejetées.

Covid-19 : l’OMS suspend les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine...

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi avoir suspendu "temporairement" les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine qu'elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV