jeudi 18 juillet 2019
A VOIR

|

Vidéo – Une boxeuse polynésienne privée de combat à cause de ses implants mammaires

Publié le

Publié le 08/11/2018 à 9:31 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:51
Lecture 3 minutes

“Edith ne participera pas à ce championnat. Elle a été exclue”, confirme Sergio Bordes, coach de la championne polynésienne. Edith Tavanae, championne de France, médaillée d’argent aux Jeux du Pacifique de 2015, ne peut plus boxer dans la fédération de boxe anglaise à cause de ses implants mammaires. La nouvelle a fait l’effet d’un coup de massue pour la combattante. 

Cette semaine, Edith a alerté les médias via les réseaux sociaux : “depuis dimanche matin, je suis inscrite sans problème aux championnats de boxe anglaise qui se passent cette semaine et qui détermineront les champions sélectionnés pour les Championnats de France. Je suis prévue en demi-finale, mais je risque de ne pas boxer pour les qualifications. Ce matin, mon coach a reçu un appel disant que je n’ai plus le droit de boxer à cause de mes implants mammaires. Même avec autorisation de mon chirurgien certifiant que je peux boxer à condition d’attendre un an après opération car les implants sont résistants aux différents impacts”.

>>> Lire aussi : La Polynésie participera bien aux Jeux du Pacifique en 2019

Edith Tavanae avait plusieurs objectifs : participer aux championnats de Polynésie, aux championnats de France, et aux Jeux du Pacifique en juin 2019.

“On a le certificat médical qui dit qu’elle peut continuer la boxe”

Après une longue préparation, la combattante était encore inscrite aux championnats de boxe anglaise quand la veille de la compétition, son coach est interpellé par le médecin. “Lundi, il y avait la première soirée des Open. On était là-bas. À l’entracte, le taote Tetaria m’appelle et me dit ‘voilà Sergio, ta boxeuse Edith Tavanae, ne pourra pas boxer à cause de ses implants mammaires’. J’étais surpris. J’ai dit ‘taote, elle a boxé depuis le début de l’année. On a le certificat médical du chirurgien qui dit qu’elle peut continuer la boxe’. Il n’était pas sûr. On était dans le doute”.

Le lendemain, il reçoit un message Facebook disant qu’Edith ne pourra plus participer aux championnats de Polynésie. “Il n’y a eu aucune concertation. Edith est quand même connue dans la boxe. La moindre des choses de la part de notre fédération et de notre taote, aurait été de nous réunir et nond’envoyer un simple message Facebook”, lance Sergio, qui se dit blessé et est surtout dans l’incompréhension la plus totale.

Pour la fédération locale, le règlement régit par la fédération française interdit une athlète ayant des implants mammaires à monter sur le ring : “Il est bien mis dans la licence les contre-indications. Les prothèses mammaires sont interdites. Ce n’est pas contre elle. Mais en tant que fédération délégataire on se doit de respecter le cadre médical” explique Henere Tahiata, formateur de la fédération de boxe anglaise.

Et pourtant, après son opération il y a deux ans, Edith a respecté les consignes du médecin : elle n’a pas boxé pendant un an pour garantir la cicatrisation. Une attestation pour pouvoir combattre a même été signée par le chirurgien. De plus, la championne a participé à une soirée de boxe il y a quelques mois : “les trophées du maire”.  Néanmoins, Patrick Wincke, le directeur technique national, qui est actuellement en déplacement au fenua, nous a confirmé que les prothèses étaient interdites lors d’un combat de boxe. “Il y a un risque d’éclatement des prothèses qui est considéré trop dangereux“.

Edith ne pourra plus boxer dans cette fédération mais une chose est sûre, c’est qu’elle conserve “la hargne pour la compétition”. Elle compte bien rebondir dans d’autres horizons sportifs.

Rédaction web avec Oriana Tefau et Davidson Bennett

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X