dimanche 25 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – Tokyo 2020 : découvrez comment les surfeurs peuvent se qualifier pour les JO

Publié le

Publié le 03/10/2018 à 11:00 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 2 minutes

Quarante surfeurs, 20 hommes et 20 femmes, pourront participer aux Jeux olympiques de surf de Tokyo 2020, qui se tiendront à Chiba du 24 juillet au 9 août 2020 ; soit deux hommes et deux femmes pour chaque pays. L’International Surfing Association (ISA), l’interlocuteur du Comité International Olympique pour ces Jeux, explique dans une vidéo comment les surfeurs du monde entier pourront se qualifier. Ces derniers ont quatre opportunités pour le faire, dans l’ordre hiérarchique suivant.
 

> Le classement 2019 de la World Surf League

La première se base sur le classement 2019 de la World Surf League, qu’on ne connaîtra qu’en décembre de cette même année. Les 10 meilleurs hommes et les 8 meilleures femmes du classement final, à raison de deux hommes et deux femmes par pays, gagnent leur place. A titre d’exemple, si on se base sur le classement actuel du World Championship Tour (qui est à trois étapes de la fin), chez les hommes, le Brésil aurait déjà sa sélection masculine complète avec Filipe Toledo et Gabriel Medina, tout comme l’Australie avec Julian Wilson et Owen Wright, la France avec Michel Bourez et Jeremy Flores, ainsi que les Etats-Unis avec Kolohe Andino et Conner Coffin. L’Afrique du Sud s’assurerait une place avec Jordy Smith, et le Japon une place avec Kanoa Igarashi.
 

> Les ISA World Surfing Games 2020

La deuxième façon de se qualifier est de participer aux ISA World Surfing Games 2020, qui devraient se tenir entre avril et mai 2020. Là, les 4 meilleurs hommes et les 6 meilleures femmes seront sélectionnés.
 

> Les compétitions ISA World Surfing et Pan American Games 2019

Au troisième niveau de qualification, on retrouve deux compétitions. D’abord les ISA World Surfing Games 2019 (septembre-décembre 2019) qui retiendront deux athlètes par région (8 au total). C’est-à-dire que seront retenus le meilleur surfeur et la meilleure surfeuse originaires d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie. Ensuite il y a les Pan American Games 2019 (26 juillet au 11 août 2019) où deux personnes gagneront leur place, le meilleur chez les hommes et la meilleure chez les femmes.
 

> Le Japon

Enfin, la quatrième chance repose entre les mains du Japon, le pays hôte, qui bénéficie d’office de deux places, pour un homme et une femme. Si sa sélection a été complétée sur les précédents niveaux de qualification, ces places seront redistribuées.
 
A noter que, selon le journal L’Equipe, les surfeurs issus de pays n’ayant pas de Comité national olympique, entité chargée de sélectionner les athlètes en vue des JO, ne pourront pas concourir pour ces pays. C’est le cas par exemple des surfeurs de Hawaii ou de Tahiti, qui concourent avec leur propre drapeau sur le WCT, mais qui ne pourront concourir que sous les couleurs de la mère-patrie aux JO, soit respectivement les Etats-Unis et la France. Ce qui pourrait bien être le cas de notre Spartan s’il arrive à maintenir son classement en 2019. Mais toujours selon L’Equipe, un Comité national olympique peut aussi refuser la participation d’un athlète qualifié…
 
Découvrez les explications en images de l’International Surfing Association (vidéo en anglais).

Rédaction Web

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV