mardi 19 janvier 2021
A VOIR

|

Vidéo – Tahiti bien représentée lors d’une compétition de crossfit à Miami

Publié le

Publié le 27/01/2019 à 10:35 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:51
Lecture 2 minutes

Au bout de trois ans de dure labeur, no trois aito ont pu accéder à un événement de grande envergure qui s’est tenu du 17 au 20 janvier dernier à Miami aux États-Unis  : le Wodapalooza Crossfit Festival. « C’est la première année qu’on arrive à accéder à cette prestigieuse compétition » explique Spyderline Galman de la salle crossfit Varua. C’est en catégorie team intermédiaire que se sont illustrés trois férus tahitiens du crossfit.

Une expérience enrichissante pour ces sportifs : « l’objectif, c’était de voir comment se déroulait une telle compétition. On a pu observer que rien n’était laissé au hasard, tout est bien millimétré… L’organisation est grandiose et on a pu se comparer à différents pays » poursuit Spyderline.

Sur les 60 équipes inscrites, l’équipe tahitienne s’est hissée à la 21e  place : « Dans notre catégorie, le niveau était assez élevé ». Nos aito avaient pourtant fait l’impasse sur une épreuve ratée qui les avaient relégués à la 57ème place : « On a loupé un exo car on était en train de s’échauffer. Cela nous a pénalisé. On aurait pu être dans le top 10 » déclare Spyderline. « On ne comprend pas trop l’anglais, du coup ils nous appelaient pour l’épreuve, mais on avait pas compris. Surtout qu’ils ne prononcent pas bien le nom de notre team » précise Teremu Touatekina, de la salle crossfit Varua.

Mais ils se sont rattrapés dès le lendemain sur une série où ils sont arrivés premiers : « On était tellement motivés ! On a terminé 2 minutes avant tout le monde. Le public était en feu » commente Teremu.

Une honorable 21ème place qui force l’admiration et qui a forgé chez eux une envie de se surpasser et de se projeter d’ores et déjà pour la prochaine session Wodapalooza 2020 : « On souhaite refaire cette compétition. Mais cela est très coûteux. Et il faudrait y aller avec plusieurs équipes tahitiennes. Là, on devait se filmer nous-mêmes et il n’y avait pas trop d’encouragements » déclare Spyderline.
 

Rédaction web avec Davidson Bennett et Oriano Tefau

infos coronavirus