dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Hitimahana vainqueur 2017 des Tuaro Arearea I Mahina

Publié le

Publié le 10/06/2017 à 8:04 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:57
Lecture 2 minutes

Depuis jeudi soir,  saut d’obstacles, courses et escalades ont rythmé les soirées de Mahina et fédéré les dix équipes des quartiers de la commune qui étaient lice. Sur les 10 équipes en compétition, six se sont affrontés samedi soir sur le complexe sportif de Mahina.

Malgré une grosses averse la jeunesse de Mahina s’est éclatée dans les différents jeux. Le fair-play et le jeu en collectivité étaient au centre de l’événement, même si quelques fois les tensions entre les équipes étaient visibles, malgré les rappels de Guy Trompette, animateur et propriétaire des jeux.

Les quartiers de Fareroi, Matavai, Ahonu, Tetuanui, Hitimahana et Taharaa étaient les finalistes de ce Tuaro. Cette année il fallait battre Matavai tenant du titre depuis 2015. Parmi ces équipes, une originalité, le quartier Tetuanui. Celui-ci, contrairement aux autres équipes regroupait les membres d’une même famille. 

Quant aux vainqueurs de ces Tuaro arearea I Mahina, les jeunes du quartier Hitimahana, « C’était pas facile, on redoutait le quartier de Matavai, puisque c’était eux les vainqueurs de 2015. Mais on a fait des efforts, on s’est surpassés. » expliquait Poerani.

Le maire et une partie de son conseil municipal étaient venus soutenir les jeunes. Ils espèrent pouvoir renouveler l’opération l’année prochaine.

Mais avant il faudra renouveler les infrastructures de jeux. « Nous avons passé trois soirées formidables, de rires, d’échanges et de partages. Nous espérons réitérer cet évènement l’année prochaine, mais pour cela, il faudrait que le Pays aide un peu ce genre de manifestations à se mettre en place » déclarait Damas Teuira, qui en appelle au Pays pour aider financièrement le propriétaire des jeux, afin qu’il puisse renouveler ses infrastructures.

Prochain évènement prévu sur la commune, le Heiva I Mahina, qui se déroulera le 13 juillet sur le site du RSMA, et ce durant quatre semaines. « Il y aura des activités centrées sur les légendes de Mahina, mais également des sports traditionnels. » précise Damas Teuira.
 

Rédaction Web avec Tauhiti Tauniua Mu San

infos coronavirus