samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Gordon Barff : « Nous étions des fourmis de feu »

Publié le

Publié le 27/07/2018 à 7:29 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:53
Lecture < 1 min.

Comment vous sentez-vous ?

Je me sens très ému parce que la dernière fois qu’on avait atteint deux médailles, c’était en 2008. On ne pensait pas du tout qu’on allait atteindre 51 médailles d’or pour la Polynésie. Nous sommes au-delà de tout ce qu’on avait espéré.

Quelles leçons retirez-vous de ces championnats ?

La première leçon je l’ai reçue des îles. Les îles étaient présentes. Bora Bora a été le club le plus médaillé. Ensuite, ce qui m’a impressionné ce sont les para va’a. Ils nous ont rapporté 10 médailles d’or. Tout le monde a contribué à cette réussite, dans l’humilité. Notre surnom, c’est les fourmis rouges. Mais depuis hier, on nous appelle les fourmis de feu. Elles sont très travailleuses mais dès qu’on touche à leur nid, elles piquent. Là, nous étions des fourmis de feu.

Est-ce que selon vous, on aurait pu remporter ces championnats du monde de va’a s’ils n’avaient pas eu lieu à Tahiti ?

Je pense qu’on aurait pu gagner ces championnats du monde parce qu’on a reçu une belle baffe en Australie. Pour vous donner un ordre d’idée : Tahiti était composé de 510 rameurs et rameuses. La Nouvelle-Zélande est venue avec 580 athlètes. On était moins nombreux en Australie.

Comment on va faire à Hawaii en 2020 ?

A Hawaii, je pense qu’on va pouvoir embarquer tout le monde. C’est juste en face, c’est moins cher.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu