fbpx
mardi 25 février 2020
A VOIR

|

Vaiani vise l’école des futures stars du tennis à Shenzhen

Publié le

Vaiani Dusserre-Valleaux est une joueuse du Tennis Club de Raiatea. Après s’être illustrée lors des championnats de Polynésie et aux Oceania 2019 en U14, l’athlète de l’île Sacrée prépare son entrée au WTA Tour, un championnat réservé uniquement aux athlètes féminines. Ce week-end, la jeune athlète s’est envolée pour le Vanuatu, pour intégrer le circuit mondial en junior, avant de rejoindre Shenzhen.

Publié le 13/10/2019 à 10:25 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture 2 minutes

Vaiani Dusserre-Valleaux est une joueuse du Tennis Club de Raiatea. Après s’être illustrée lors des championnats de Polynésie et aux Oceania 2019 en U14, l’athlète de l’île Sacrée prépare son entrée au WTA Tour, un championnat réservé uniquement aux athlètes féminines. Ce week-end, la jeune athlète s’est envolée pour le Vanuatu, pour intégrer le circuit mondial en junior, avant de rejoindre Shenzhen.

A Raiatea, on ne présente plus Vaiani Dusserre-Valleaux. Cette joueuse du Tennis Club de Raiatea, multiple médaillée des Championnats de Polynésie et des Oceania, n’a pour ainsi dire plus d’adversaire locale dans sa catégorie. Seule alternative, les rencontres à l’international.

“Si on regarde toute sa vie, combien elle a joué de tennis, on est à peu près à 2500 heures de tennis, confie Olivier Fabre, son coach. Et là, les adversaires qu’elle rencontre sont à 8000-9000 heures de tennis, du coup c’est très prometteur.”

Sa récente victoire aux Oceania lui permet d’accéder au WTA Tour, l’école des futures stars du tennis. Elle rassemble l’élite des U14 et U16 d’une vingtaine de pays. Une aubaine pour la joueuse tahitienne. Le WTA est un tremplin vers une carrière pro.

“Je me suis bien préparée et j’ai hâte d’y aller, sourit la championne. Je vais essayer de faire le mieux possible et de représenter au mieux le fenua.”

Les meilleurs mondiaux participent également à la formation des joueurs. Vaiani représentera la Polynésie en tant que championne des Oceania. 

“Pendant notre tournoi, il y aura les légendes du tennis, donc il va y avoir des conférences, des entraînements avec elles et après on assistera au masters, c’est-à-dire les huit meilleures pro, ça va être trop bien !”, se réjouit-elle.

Mais pour y arriver, il faut travailler… Pour vivre pleinement sa passion, Vaiani poursuit sa scolarité à distance. Sur le terrain, elle enchaîne près d’une trentaine d’heures d’entraînement par semaine. Sa force de caractère lui permet de tenir tête à ses aînés.

“C’est une fille très intelligente sur le terrain, qui comprend vite ce qu’il faut faire en terme de tactique, qui analyse vite les forces et faiblesses”, souligne son coach.

“Quand t’es dans un tournoi, t’as toujours envie de bien faire, j’aime bien l’esprit de compétition”, déclare Vaiani.

Les rencontres prévues au Vanuatu et à Shenzhen ne sont que les premières étapes d’une longue série. En novembre, Vaiani représentera également la Polynésie aux Etats-Unis pour les championnats du monde U14. 180 pays y seront représentés.

REPORTAGERony Mou-Fat

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : les paquebots de plus en plus prudents

Pas de médecins, ni d’infirmières à quai pour contrôler la température des passagers comme c’est le cas à l’aéroport. Tout se passe à bord...

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X