vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Une star du snowboard au lycée Samuel Raapoto

Publié le

Le médaillé olympique, Paul-Henri de Le Rue, était de passage au fenua. Reconverti en conférencier, formateur et coach sportif, il en a profité pour rencontrer les élèves de trois classes du lycée Samuel Raapoto et partager avec eux son secret pour faire de ses émotions un moteur de développement.

Publié le 21/11/2021 à 8:54 - Mise à jour le 21/11/2021 à 11:47
Lecture < 1 min.

Le médaillé olympique, Paul-Henri de Le Rue, était de passage au fenua. Reconverti en conférencier, formateur et coach sportif, il en a profité pour rencontrer les élèves de trois classes du lycée Samuel Raapoto et partager avec eux son secret pour faire de ses émotions un moteur de développement.



Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Comment une organisation devient-elle performante ? Telles sont les deux problématiques abordées par Paul-Henri de Le Rue. Médaillé olympique de snowboard en 2006, il termine également quatrième des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, malgré un accident qui l’a plongé dans le coma 34 jours avant sa course : “L’intérêt de cette conférence pour moi, c’est de leur rappeler (aux élèves du lycée Samuel Raapoto, NDLR) qu’ils ont le droit d’avoir des rêves, d’y croire, et de tout mettre en place pour aller au bout de leurs rêves”.

Partant de sa propre expérience, le médaillé partage ainsi avec les lycéens les difficultés qu’il a traversées durant sa carrière, et comment il les a surmontées. Il s’agit d’inspirer et de transmettre une capacité de résilience, “de nourrir leur réflexion et les sensibiliser au fait qu’on ne devient pas motivé par hasard, on ne devient pas résilient par hasard, on n’est pas bienveillant par hasard, tout ça, c’est un processus, c’est issu d’une réflexion et c’est important d’avoir cette réflexion de conscience de soi, de maitrise de soi, de conscience de son environnement et de gestion des relations”.


Du côté des élèves, le parcours impressionnant de l’ancien champion fait mouche : “C’est très important d’avoir un exemple. Il nous explique comment il a pu gérer sa vie professionnelle et personnelle. Cela va nous apporter un plus”.

Faire de ses erreurs sa force, Paul-Henri en est l’exemple. Aux élèves désormais de s’en inspirer : “Croire en ses rêves, c’est croire en soi. Vous avez le droit d’avoir des rêves, et vous avez surtout le droit de croire profondément en vos rêves”.

infos coronavirus