dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Une cinquantaine d’équipes engagées dans la Vini Sprint

Publié le

Dimanche, 150 personnes se sont alignées sur la deuxième édition de la Vini Sprint. Cette course en relais de 33km a réuni les sportifs sur trois disciplines différentes : Le vaa, le vélo et la course à pied.

Publié le 20/06/2022 à 14:02 - Mise à jour le 20/06/2022 à 14:12
Lecture 2 minutes

Dimanche, 150 personnes se sont alignées sur la deuxième édition de la Vini Sprint. Cette course en relais de 33km a réuni les sportifs sur trois disciplines différentes : Le vaa, le vélo et la course à pied.

52 équipes ont pris part à l’événement Vini Sprint dimanche. Les rameurs ont parcouru une distance de 10km sur un parcours partant du plan d’eau de Taaone. Objectif : terminer ce premier tronçon le plus rapidement possible pour passer le relai au cycliste de l’équipe.

La mission du cycliste : effectuer 4 tours d’un circuit allant du rond-point du CHPF à celui du RSMA de Arue soit presque 18km. Au terme de cette épreuve, les écarts se sont resserrés et les deux premières équipes étaient au coude à coude.

Après 5km de course à pied c’est finalement Thomas Lubin qui a franchi l’arrivée en tête devant Teiva Izal.

“Ça a bataillé avec Teiva Izal. Je savais que j’étais plus costaux. Après, j’avais beaucoup de fatigue accumulée avec le travail donc je ne savais pas trop comment le corps allait réagir et finalement on a fait un premier tour à fond et j’ai vu que Teiva piochait directement donc j’ai réattaqué tout de suite et je suis arrivé avec une avance confortable on va dire”

Chez les féminines, c’est le trio Maiariii Tehahe, Mely Thong-niva et Juiliana Maeta qui s’impose en 2h02.
“On est venu pour le faire et on s’est dit qu’on allait partager un moment juste entre copines. J’ai commencé la partie V1. Ça s’est bien passé. Je n’ai rien à dire. Après c’est vrai qu’on a pris de l’avance vu qu’on est deux équipes femmes seulement, regrette Maiarii Tehahe. C’est malheureux mais c’est comme ça. Et en fait on a pris beaucoup d’avance sur l’autre équipe. beaucoup beaucoup.”

Pour les organisateurs, l’événement est un succès. Ils prévoient déjà de renouveler l’évènement l’an prochain. “Vu l’engouement, on va poursuivre cet événement chaque année. À ce titre, on a mis en place un totem. L’équipe qui aura le meilleur temps remportera le totem qu’elle remettra en jeu l’année suivante”, annonce Yanis Ceran-Jerusalemy

Si le trio gagnant a remporté ce totem cette année, il devra confirmer encore deux années de suite sa place de leader pour le conserver définitivement. 

infos coronavirus