dimanche 17 janvier 2021
A VOIR

|

Un stage de triathlon 100% féminin à Moorea

Publié le

Le week-end dernier, sur l’île sœur, une vingtaine de femmes ont participé à un stage de triathlon 100% féminin, organisé par la Fédération Tahitienne de Triathlon. La règlementation de cette discipline et la pratique des transitions efficientes étaient au cœur de l’apprentissage.

Publié le 03/10/2020 à 14:44 - Mise à jour le 03/10/2020 à 17:16
Lecture 2 minutes

Le week-end dernier, sur l’île sœur, une vingtaine de femmes ont participé à un stage de triathlon 100% féminin, organisé par la Fédération Tahitienne de Triathlon. La règlementation de cette discipline et la pratique des transitions efficientes étaient au cœur de l’apprentissage.

Pas moins de 4 clubs ont participé à ce stage réservé exclusivement aux femmes à Moorea. La Fédération Tahitienne de Triathlon (FTT) a mis en avant l’apprentissage ludique dans chacune des trois disciplines qui compose le triathlon : « La natation en eau libre en lagon, le cyclisme où on a fait un groupe VTT et un groupe vélo de route, et la course à pied. C’était plus un travail sur les bases fondamentales dans les trois disciplines. Et on a fortement mis en avant nos spécificités dans nos disciplines enchainées, les transitions : donner des outils pour leur permettre d’être les plus efficientes au possible durant ces phases de transition » a expliqué Rémy Segard, directeur technique de la FTT.

Le triathlon est une discipline sportive très exigeante. Les transitions et l’équilibre alliés aux efforts physiques importants ont été les principaux ingrédients de ce stage, mais pas seulement. « On a vu aussi l’aspect règlementaire, le côté technique sur l’aquathlon, et on a pu terminer la première journée de samedi par une séance de yoga, un aspect détente également donc » a précisé Emmanuelle Touvron, athlète Vahine Triathlon.

Le bilan a été plutôt positif pour la fédération Elle compte bien pérenniser ces stages de formation en essayant également d’ouvrir ce type d’événement aux non licenciés, et permettre ainsi à d’autres femmes de découvrir cette discipline sportive.

infos coronavirus