A VOIR

|

Un combat de boxe mère / fille au mémorial Krystale Fenuaiti

Publié le

Pour la première fois au fenua, plusieurs disciplines de combats se sont disputées dans l’octogone de Mahina samedi soir. Un fait rare que l’on doit aux adhérents du Venus Judo club en la mémoire de leur partenaire d’entrainement Krystale Fenuaiti, disparue il y a un an à l’âge de 14 ans.

Publié le 06/11/2022 à 18:57 - Mise à jour le 07/11/2022 à 9:44
Lecture 2 minutes

Pour la première fois au fenua, plusieurs disciplines de combats se sont disputées dans l’octogone de Mahina samedi soir. Un fait rare que l’on doit aux adhérents du Venus Judo club en la mémoire de leur partenaire d’entrainement Krystale Fenuaiti, disparue il y a un an à l’âge de 14 ans.

On n’avait jamais vu ça au fenua : un combat de boxe entre une mère et sa fille dans un octogone. Multi championne de Polynésie, championne de France et médaillée d’argent aux Jeux du Pacifique de 2015, Edith Tavanae a croisé les gants avec sa fille Temeiana, jeune espoir de la boxe, pour la bonne cause. “Notre président avait demandé que deux boxeuses soient présentes au mémorial pour Krystale alors on s’est présentées parce qu’on n’avait jamais eu l’occasion de boxer ensemble en exhibition”, explique Edith.

“On voulait faire un beau combat, ajoute Temeiana sa fille. C’est la première fois qu’il y a un combat entre mère et fille.”

Autre originalité : des duels de bras de fer … arbitrés par le champion de France en titre des + de 110 kg Tauraatea Teua. Et il y avait d’autres surprises encore adaptées pour l’octogone : Lutte, judo, jiu jitsu brésilien, MMA et même une démonstration de Sambo mené par une fédération néo-zélandaise. “Je suis content que tout le monde ait joué le jeu, a réagi Bernard Di Rollo, membre organisateur. Les athlètes qui ont participé sont passé au dessus du côté sportif ou performance même s’il y a eu de beaux combats. L’idée première était d’être là sur le mémorial.”

Une soirée forte en émotion. Ses partenaires d’entrainement lui ont même offert une danse mémorielle.

La famille de Krystalea apprécié cet hommage rendu à cette athlète disparue. “Elle n’aimait pas vraiment s’entraîner, se souvient sa maman. Mais après presque chaque combat, elle revenait avec une médaille.”

Près de trois heures de spectacle entre exhibitions et compétitions. 14 combats à la carte. Parmi les oppositions attendues, en Jiu jitsu brésilien Kauai Coquil s’est imposé face à Tearii Helme par décision des juges. En judo chez les moins de 90kg : match nul entre Maevarau Legayic et le Néo-zélandais Vinay Reddy. En tête d’affiche, un combat de MMA : Erai Watanabe affronte un autre néozélandais Jon Madoc. Au 2ème round, le néo surprend son adversaire en luui passant une clé de bras. Victoire de Jon Madoc par soumission.

A l’issue de la soirée, le bilan est positif pour les présentateurs et entendent bien réitérer ce rendez-vous pour les prochaines années.