mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Un championnat de Polynésie de développé couché après 2 années blanches

Publié le

Le championnat de Polynésie de développé couché seul s’est déroulé ce samedi à Punaruu. On retiendra un engouement particulier des femmes. Et malgré près de 2 ans de sommeil, la fédération polynésienne d’haltérophilie, musculation et disciplines associées constate le maintien du niveau des athlètes.

Publié le 10/07/2021 à 16:06 - Mise à jour le 11/07/2021 à 11:02
Lecture < 1 min.

Le championnat de Polynésie de développé couché seul s’est déroulé ce samedi à Punaruu. On retiendra un engouement particulier des femmes. Et malgré près de 2 ans de sommeil, la fédération polynésienne d’haltérophilie, musculation et disciplines associées constate le maintien du niveau des athlètes.

Tous les adeptes de force athlétique sont ravis de retrouver les compétitions. C’est surtout l’occasion pour chacun d’évaluer son propre niveau. L’exercice se fait en solo : ils ont une minute pour soulever la charge et trois essais pour valider la performance.

“Le principe, c’est de soulever la plus haute barre. Après, nous aurons des classements par catégories”, explique Andy Faremiro, président de la commission fédérale de force athlétique.

L’un après l’autre, ils effectuent leurs trois essais tout en augmentant la charge. Certains y arrivent sans problème, d’autres ont un peu de mal.

Du haut de ses 14 ans, Andy Faremiro Junior est le plus jeune compétiteur et son avenir en tant que sportif est très prometteur. La fédération polynésienne d’haltérophilie, musculation et disciplines associées a pu constater de belles performances, notamment après près de deux années de sommeil.

“En fait, ils n’ont pas lâché chez eux. Ils ont peut-être des salles privées, mais je vois que certains ont toujours un bon niveau”, indique la président de la commission fédérale.

Prochain rendez-vous : le championnat de Polynésie 3 mouvements au mois d’octobre. Un voyage à l’étranger est envisagé pour préparer les meilleurs de la discipline. Les jeux du Pacifique Sud en 2023 aux îles Salomon restent bien sûr l’objectif principal de la fédération.

Rédigé par

infos coronavirus