dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

Un camp d’entrainement pour développer le football américain en Polynésie

Publié le

Parmi les disciplines locales impactées par la Covid, le football américain a été très touché. Beaucoup de joueurs se sont arrêtés et certains clubs ont même fermé. Pour mieux rebondir, la fédération tahitienne a accueilli deux entraineurs métropolitains. Durant 4 jours, ils ont dispensé une formation aux coachs et aux joueurs pour consolider les bases et remotiver les troupes.

Publié le 21/03/2022 à 9:50 - Mise à jour le 21/03/2022 à 11:18
Lecture < 1 min.

Parmi les disciplines locales impactées par la Covid, le football américain a été très touché. Beaucoup de joueurs se sont arrêtés et certains clubs ont même fermé. Pour mieux rebondir, la fédération tahitienne a accueilli deux entraineurs métropolitains. Durant 4 jours, ils ont dispensé une formation aux coachs et aux joueurs pour consolider les bases et remotiver les troupes.


Les jeux sont répétés jusqu’à ce que les joueurs les assimilent. Sur le terrain, les courses, les passes et les blocks s’enchainent. À chaque action, une stratégie. C’est le meneur de jeu qui décide des tactiques. Des centaines de combinaisons sont inscrites dans un cahier de jeu. Les joueurs doivent les connaitre sur les bouts des doigts pour réussir leur action. En cas d’erreur, le coach Sébastien Bijasson n’est jamais loin. Il forme déjà plusieurs équipes en Europe et il est venu apporter son expérience pour développer le foot américain au fenua : “On a apporté des nouveaux systèmes, des nouveaux schémas, et on a surtout revenu des bases qu’ils connaissaient. Il y avait déjà de bonnes bases de travail apportées par les coachs tahitiens, et donc on a revu et approfondi ces connaissances pour permettre aux coachs d’accéder à des niveaux supplémentaires de football”.

“Cette formation a été très instructive, j’ai appris plein de tactiques, plein de choses que je ne savais pas” confie Mana Kevin, quart- arrière. Roonui Maihi pratique ce sport depuis plus de dix ans au sein de Manu Ura. Cette remise à niveau lui permettra de préparer la relève de son équipe : “Si on passe des formations de coach, peut-être que nous aussi on pourra les coacher, pour qu’ils puissent bénéficier de notre expérience, et coacher eux-aussi par la suite une autre équipe, et pourquoi pas, monter la leur”.

Aujourd’hui, la fédération tahitienne compte 4 équipes pour le championnat. Le calendrier fédéral a été perturbé par la crise sanitaire. Un match est prévu en avril.

infos coronavirus