mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Trois athlètes tahitiens sacrés champions de France !

Publié le

Publié le 02/07/2016 à 13:17 - Mise à jour le 27/06/2019 à 11:00
Lecture < 1 min.

C’est le lanceur de poids, Raiarii Thompson qui a fait le premier son entrée. Alors qu’il s’agissait de ses premiers championnats de France, le Tahitien s’est adjugé le titre de  meilleur performeur français, dés le premier jet, en claquant une nouvelle meilleure performance française avec un 18m20. Il avait pris la 11ème place du concours du disque la veille avec 42m27.

Quelques minutes plus tard Gwoelani Patu s’est élancé en javelot, et là encore, le suspense n’aura pas duré longtemps puisque dès le 2ème essai elle s’est offert un nouveau record personnel à 49m07 synonyme de médaille d’or et de record de Polynésie. L’autre Tahitienne de la compétition, Vaimiti Marii a quant à elle décroché une belle quatrième place avec 41m61.

C’est le concours de javelot cadets qui a été le plus disputé pour Teura Tupaia. Lui qui domine la discipline depuis 3 saisons était en manque de repères depuis une blessure a l’épaule ces dernières semaines. Il a mordu son premier essai, mais avec 59m98 a pris, au 2ème essai, la tête du concours. Raphael Lebars son poursuivant direct, lui a rétorqué un jet à 61m81 au 3ème essai. Ce n’est qu’au 5ème essai, que la délivrance est arrivée pour Teura qui a scoré  un 63m26, lui assurant la victoire.
Nortosn que ces trois médaillés d’or sont tous issus du club Aorai.
 

Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les hôtels se préparent au retour des touristes

Avec la réouverture des vols commerciaux le 15 juillet, les visiteurs internationaux vont faire leur retour au fenua. Dans les hôtels, de nombreuses mesures ont été mises en place pour les accueillir dans les meilleures conditions, mais aussi pour protéger les salariés d’une éventuelle infection au Covid-19. Distanciation sociale, marquage au sol, désinfection régulière des lieux et distributeurs de gel hydroalcoolique, tout a été repensé afin que les établissements hôteliers puissent reprendre leur activité. Une activité dont ils ont bien besoin même s’ils n’ont toujours aucune visibilité sur les mois à venir.

Fête nationale : le 14-Juillet en métropole en images

Pour cette célébration par temps de pandémie, la voilure a été réduite, une première depuis 1945 : le traditionnel défilé militaire a laissé la place à un mini-défilé confiné place de la Concorde. Quelque 2 000 militaires, moitié moins que pour l'habituelle descente des Champs-Élysées, ont défilé en rond sur la Place autour de l'obélisque.

33 tonnes de matériels de première urgence au fenua

33 tonnes de matériels de première urgence ont été acheminés au fenua. Actuellement stockés dans un hangar de l’armée à Sainte Amélie, ces matériaux seront gérés par la Croix-Rouge, une association agréée de sécurité civile.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV