vendredi 27 novembre 2020
A VOIR

|

Toa Mo’a : la sœur et le frère Fanaura gagnent le « Strongest Man »

Publié le

Publié le 21/12/2018 à 16:08 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:51
Lecture 2 minutes

Cinq participantes chez les femmes, huit chez les hommes… La discipline de Strongest Man, à la Toa Mo’a, n’a pas attiré pas foule. Et cela peut se comprendre, au vu des épreuves…
 
« Nous avons sélectionné quatre ateliers aujourd’hui, détaille Patrick Mai, organisateur de l’événement. La cage à squats chargée à 210 kilos, la marche du fermier à 200 kilos. Nous avons la fameuse épreuve de la croix qui pèse à peu près 120 kilos. Et la dernière épreuve, c’est l’épaulé-jeté, avec 100 kilos à la barre. »
 

Chez les femmes, la compétition est rude, mais Manoa Fanaura décroche la médaille d’or en gagnant son duel à un point de différence sur Heidi Parau. Noella Teaha prend la troisième place.
 
Chez les hommes, la délégation de Bora Bora a aligné cinq de ses meilleurs athlètes, un choix qui a payé, puisque deux d’entre eux ont fini sur le podium.
 

Après avoir longtemps convoité ce titre, c’est chose faite pour Tataura Fanaura de Huahine, qui décroche la médaille d’or. Un beau doublé familial avec le frère et la sœur sur les plus hautes marches du podium.
 
« Il était temps de devenir un stronger, ça fait plaisir de gagner », a simplement déclaré Tataura Fanaura à l’issue des compétitions.
 

Rédaction web avec Rony Mou-Fat

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.